Les noms déclinables – الأَسْمَاءُ الْمُعْرَبَةُ – partie 2 | cours d’arabe gratuit | leçon 58

Les noms déclinables - cours d'arabe gratuit

Les noms déclinables – الأَسْمَاءُ الْمُعْرَبَةُ - partie 2 | cours d’arabe gratuit | leçon 58

1. Introduction


 

Dans cette 58e leçon pour apprendre l’arabe facilement en ligne, nous allons voir aujourd’hui les noms déclinables – الأَسْمَاءُ الْمُعْرَبَةُLa majorité des noms arabes sont déclinables. La règle générale est que les noms sont déclinables tandis que les noms non-déclinables sont l’exception.


 

Selon son cas grammatical et sa position dans la phrase, le nom a plusieurs formes de voyelles finales.  Il existe de nombreuses fonctions possibles du nom dans la phrase. Il existe également de plusieurs formes grammaticales pouvant affecter la voyelle finale d’un nom.


 

2. Les cas grammaticaux des noms


 

Pour comprendre le fonctionnement des voyelles finales du nom déclinable vous devez avant tout connaître les cas grammaticaux du nom en arabe. Nous avons étudié lors de la leçon 4, qu’il existe trois cas :


 

  • Le cas nominatif  (marqué par la damma)
  • Le cas accusatif  (marqué par la fatha)
  • Le cas génitif (marqué par la kasra)

 


A. Le nom au cas nominatif


 

Le nom est au cas nominatif lorsqu’il remplit les fonctions suivantes :


 

 

Exemples

Fonction du nom au cas nominatif

شَرَحَ الْمُدَرِّسُ الدَّرْسَ


Le professeur a expliqué la leçon.


الْفَاعِلُ


Sujet du verbe.


الْقِطُّ جَمِيلٌ


Le chat est beau.

الْمُبْتَدَأُ


Le nom qui débute la phrase. (lit. Le débutant)


الْحَجَرُ ثَقِيلٌ


La pierre est lourde.


الْخَبَرُ


Le mot qui complète le sens est appelé (lit. l’information)


سُرِقَتِ الْحَقِيبَةُ


Le sac a été volé.


نَائِبُ الْفَاعِلِ


Sujet passif (lorsque le verbe est à la voix passive).


B. Le nom au cas accusatif


 

Le nom est au cas accusatif lorsqu’il remplit les fonctions suivantes :


 

 

Exemples

Fonction du nom au cas accusatif


  شَرَحَ الْمُدَرِّسُ الدَّرْسَ


 

Le professeur a expliqué la leçon.


الْمَفْعُولُ بِهِ


L’objet direct (phrase verbale)


إِنَّ الْقِطَّ جَمِيلٌ


Certes, le chat est beau.


اسْمُ إِنَّ وَأَخَوَاتِهَا


Le nom d’ inna et ses sœurs.


أَصْبَحَ الْحَجَرُثَقِيلا


La pierre est devenue lourde.


خَبَرُ كَانَ وَأَخَوَاتِهَا


L’informatif (phrase nominale)


جَلَسَ الْوَلَدُوَحِيدًا


Le garçon s’est assis seul.


الْحَالُ


Le statut


C. Le nom au cas génitif


 

Le nom est au cas génitif lorsqu’il remplit les fonctions suivantes :


 

Exemples

Fonctions du nom au cas génitif


وَقَفَ الْمُدَرِّسُ فِي الْفَصْلِ


L’enseignant se leva dans la classe.


الاسْمُ بَعْدَ حَرْفِ الْجَرِّ


Le nom après une préposition


هَذِهِ قِطَّةُ الْبِنْتِ


C’est le chat de la fille


الْمُضَافُ إلَيْهِ


Le nom annexant (cas d’une annexion)

 


Certaines fonctions du nom n’ont pas été abordées jusqu’à présent. Elles le seront dans les leçons à venir incha Allah. D’après les exemples mentionnés ci-dessus, nous comprenons clairement que la fonction du nom dans la phrase détermine son cas grammatical. Lorsque l’on pense à la fonction du nom dans la phrase, on en déduit le cas grammatical correspondant et l’on doit penser à la diacritique de la lettre finale.


 

3. Les signes de fin des noms déclinables


 

Le nom au cas nominatif porte à l’origine une damma en voyelle finale, au cas accusatif une fatha et au cas génitif une kasra. Ces voyelles finales apparaissent lorsque le nom est sur une forme basique.


 

Si le nom ne répond pas à une forme basique (par exemple : le duel ou le pluriel) il existera d’autres signes pour chaque cas. Le tableau suivant résume les signes de fin de mot des noms selon leur cas grammatical :


 

Exemples

Raison

Signe

Cas


الْكِتَابُ جَمِيلٌ


Le livre est beau

Signe principale

١- الضَّمَّةُ

( ُ)

La Damma

الرَّفْعُ

Nominatif


الطَّبِيبَانِمَاهِرَانِ


Les deux docteurs sont intelligents.

الْمُثَنَّى

Duel

٢- الأَلِفُ

(ا)

La voyelle longue Alif


حَضَرَالْمُوَظَّفُونَ


Les employés sont venus.

جَمْعُ الْمُذَكَّرِ السَّالِمُ

Pluriel masculin régulier

٣- الْوَاوُ

(و)

La voyelle longue Wa


جَاءَ أَبُوكَ


Ton père est venu.

الأَسْمَاءُ الْخَمْسَةُ

Les 5 noms


قَرَأْتُ الْكِتَابَ


J’ai lu le livre.

Signe principal

١- الْفَتْحَةُ

( َ)

La fatha

النَّصْبُ

Accusatif


رَأَيْتُ الطَّبِيبَيْنِ


J’ai vu deux médecins.

الْمُثَنَّى

Duel

٢- الْيَاءُ

(يْ)

La voyelle longue YA


هَؤُلاءِ لَيْسُوامُوَظَّفِينَ


Ce ne sont pas des employés.

جَمْعُ الْمُذَكَّرِ السَّالِمُ

Le pluriel masculin régulier

٣- الْيَاءُ

(ي)

La voyelle longue Ya


لَسْتُ ذَاشَارِبٍ


Je n’ai pas de moustache.

الأَسْمَاءُ الْخَمْسَةُ

Les 5 noms

٤- الأَلِفُ

(ا)

La voyelle longue Alif


رَأَيْتُ الطَّبِيبَاتِ الْمَاهِرَاتِ


J’ai vu deux médecins qualifiées.

جَمْعُ الْمُؤَنَّثِ السَّالِم

Pluriel féminin régulier

٥- الْكَسْرَةُ

( ِ)

La kasra


فِي الْكِتَابِ دَرْسٌ جَمِيلٌ


Dans le livre il y a une belle leçon.

Signe principal

١- الْكَسْرَةُ

( ِ)

La Kasra

الْجَرُّ

Génitif


هَذَا بَيْتُ الرَّجُلَيْنِ الْمِصْرِيَّيْنِ


Ceci est la maison des deux hommes égyptiens.

الْمُثَنَّى

Duel

٢- الْيَاءُ

(يْ)

La voyelle longue Ya


تَحَدَّثْتُ مَعَالْ مُوَظَّفِينَ


J’ai discuté avec les employés.

جَمْعُ الْمُذَكَّرِ السَّالِمُ

Pluriel masculin régulier

٣- الْيَاءُ

(ي)

La voyelle longue Ya


اذْهَبْ إِلَى أَبِيكَ


Je vais chez mon frère.

الأَسْمَاءُ الْخَمْسَةُ

Les 5 noms


هَذِهِ الْمَرْأَةُ مِنْدِمَشْقَ


Cette femme est de Damas.

الْمَمْنُوعُ مِنَ الصَّرْفِ

Diptotes

٤- الْفَتْحَةُ

( َ)

La fatha


4. En conclusion


Nous avons vu dans cette leçon un résumé de l’ensemble des cas grammaticaux des noms déclinables :


  • Le cas nominatif
  • Le cas accusatif
  • Le cas génitif


Selon le cas du nom, son signe changera. Nous avons également appris que selon la forme du nom, le signe de son cas peut être simple par exemple un lettre (damma, fatha ou kasra) ou plus complexe (par exemple la lettre Ya).


Cette leçon est maintenant terminée. Le prochain cours d’arabe portera sur les nombres de 11 à 19 en langue arabe.

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Les noms déclinables – الأَسْمَاءُ الْمُعْرَبَةُ – partie 1 | cours d’arabe gratuit | Leçon 57

les noms déclinables - cours d'arabe gratuit

Les noms déclinables – الأَسْمَاءُ الْمُعْرَبَةُ – partie 1 | cours d’arabe gratuit | Leçon 57

1. Introduction – مُقَدِّمَةٌ


 

Dans cette 57e leçon pour apprendre l’arabe, nous allons étudier la différence entre les mots déclinables et non déclinables en langue arabe. Nous avons abordé ce point lors de la leçon 11.


Nous traiterons des voyelles finales pour les noms déclinables qui changent en fonction du cas grammatical  –إعْرابٌ et de la position du mot dans la phrase.


 

2. La règle


 

Un nom déclinable voit sa voyelle finale changer selon sa fonction dans la phrase. Regardons les exemples ci-dessous :


 

 

Explication grammaticale

Déclinaison

Cas

Signe

Arabe

Le mot كِتَابٌ est l’information – khabar de cette phrase, par conséquent il est au cas nominatif marqué par la damma.

Nominatif

đamma


هَذَا كِتَابٌ


Ceci est un livre.

Le mot kitāban – كِتَابًا est un complément d’objet direct, il est donc au cas accusatif marqué par la fatha.

Accusatif

Fatħa


أَخَذْتُ كِتَابًا


J’ai pris un livre.

Le mot al kitābi – الْكِتَابِ  est Muđâf ilaihi, il est donc au cas génitif marqué par la kasra.

Génitif

Kasra


لَوْنُ الْكِتَابِ جَمِيلٌ


La couleur du livre est belle.

 


La langue arabe (comme la plupart des langues sémitiques) est une langue déclinable. C’est donc une langue où il convient de distinguer les rôles de chaque mot par des signes (diacritiques). Dans une langue non déclinable comme que le français, on devine la fonction de chaque mot de la phrase à partir de sa forme et de sa place dans cette phrase. Considérons ces deux exemples en français:


 

  • L’homme a tué le serpent.
  • Le serpent a tué l’homme.

 

Dans la première phrase, on comprend que le tueur est l’homme tandis qu’il est celui qui est tué dans la seconde phrase. C’est de l’ordre des mots dans la phrase (le sujet se situe avant le complément d’objet) que l’on déduit le rôle de chacun.


 

Cependant en langue arabe, quel que soit sa place, le sujet est déterminé par le cas nominatif (généralement marqué par une damma) tandis que le complément d’objet est au cas accusatif (généralement marqué par une fatha). Considérons les deux mêmes exemples en arabe :


 

Exemples:

 


قَتَلَ الرَّجُلُ الثُّعْبَانَ

L’homme a tué le serpent.


Explications: Le tueur est l’homme car il est un nom dont le signe est la damma (sujet : cas nominatif) tandis que le mot « serpent» porte une fatha (complément d’objet : cas accusatif).


 


قَتَلَ الرَّجُلَ الثُّعْبَانُ

Le serpent a tué l’homme


Explication: Le tueur est le serpent car il est un nom dont le signe est la damma (sujet : cas nominatif) tandis que le mot « homme » porte une fatha (complément d’objet : cas accusatif).


3. En conclusion


 

Ces deux exemples illustrent bien l’importance d’étudier les cas de déclinaison afin de pouvoir parler et comprendre correctement la langue arabe.

Dans les leçons ‘rabe suivantes, nous apprendrons les différentes formes grammaticales des mots et les signes corrélatifs à chacun d’entre eux selon leur cas incha Allah.


Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.