Les règles de la lettre Mim Sakina – مْ – leçon 10

Centre al-dirassa: langue arabe, Coran et sciences islamiques en ligne

Les règles de la lettre Mim Sakina – مْ – leçon 10

Introduction

Cette dixième leçon pour apprendre à lire le Coran par l’étude des règles de tajwid s’intéresse à la lettre Mim – م portant un soukoune autrement appelée Mim Sakina.

La lettre Mim portant une voyelle suit les règles de lecture normale. Nous avons d’ailleurs étudié précédemment son point de sortie qui sont les lèvres et ses caractéristiques.

Cependant, la lettre Mim – مْ portant un soukoune répond à des règles de lecture différentes suivant les lettres et sa position dans le mot.

Il existe ainsi 3 règles de Tajwid qui s’appliquent au Mim Sakina :

Mim Sakina - leçon 10

Les règles ci-dessus sont appelées Shafawi – شَفَوِيٌّ car elles trouvent comme point de sortie d’origine les lèvres.

1. L’assimilation du Mim – إِدْغام شَفَوِيّ

Définition : L’assimilation du Mim – م se produit lorsque celui-ci est suivi d’un autre Mim. Le quranmier Mim est Sakina (portant un soukoune) tandis que le second porte une voyelle. Ainsi, un renforcement de la deuxième lettre Mim va se créer, elle portera alors une chedda ـّ. Enfin, le résultat de cette assimilation sera la présence d’une nasalisation  – غُنَّةٌ d’une durée de deux temps (équivalant à la prononciation de deux lettres).

Extrait du Coran

Sourate /verset

عَلَيْهِم مُّؤْصَدَةٌ

104/8

أَطْعَمَهُم

106/4

 

2. La dissimuation du Mim – إِخْفاء شَفَوِيّ

Définition : La dissimulation de la lettre Mim – م se produit lorsqu’il est suivi de la lettre Ba – ب. Ainsi, lorsque la lettre Mim – م porte est Sakina et que la lettre Ba – ب la suivant porte une voyelle, une nasalisation – غُنَّةٌ est alors prononcée pour une durée de deux temps. La lettre Mim – م est alors cachée par la nasalisation.

Lors de la récitation de cette nasalisation, les lèvres doivent être légèrement ouvertes, juste assez pour permettre à une feuille de passer de passer à travers.

Extrait du Coran

Sourate /verset

تَرْمِيهِم بِحِجَارَةٍ

105/4

عَلَيْهِم بِمُصَيْطِرٍ

88/22

 

3. La prononciation claire – إِظْهار شَفَوِيّ

Définition : on procède à la prononciation claire de la lettre Mim – م  lorsque celle-ci est suivie de n’importe quelle lettre en dehors des lettres Mim – م et Ba – ب.

Cette règle s’applique lorsque la lettre Mim est Sakina et que la lettre suivante porte une voyelle. Il n’ y a donc aucune nasalisation et la lettre Mim est prononcée clairement.

Extrait du Coran

Sourate /verset

رَبِّهِمْ جَنَّاتُ

98/8

عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ

98/8

 

Conclusion

Cette leçon de tajwid est maintenant terminée. Nous avons appris à lire la lettre Mîm portant un Soukoune.

Nous avons également trois nouveaux termes (dissimulation, prononciation claire et assimilation) que nous retrouverons à la leçon suivante incha Allah dans l’étude des règles de Tajwid liées à la lettre Noune ن Sakina.

Vous n êtes pas inscrit à ce cours.