La possession /annexion- ُاَلْإِضافَة – leçon 9

Centre al-dirassa: Arabe, Coran et Islam en ligne

La possession /annexion- ُاَلْإِضافَة – leçon 9

1. Introduction – مُقَدِّمَةٌ

Dans cette neuvième leçon pour apprendre l’arabe gratuitement et facilement, nous étudierons l’annexion appelée en arabe الإِضافَةُ (al-idafa). Par exemple en français nous disons: « la voiture de l’enseignant ». La possession se manifeste par la présence d’un terme possédé (la voiture) et d’un terme possesseur (l’enseignant).

 

Français Arabe
Le livre de l’étudiant.

كِتَابُ الطَّالِبِ

 

Sur le bureau de l’enseignant.

 

عَلَىٰ مَكْتَبِ الْمُدَرِّسِ

 

 

2. La possession- الإضَافَةُ

Al-idafa – الإضَافَةُ -est traduit littéralement par l’ajout ou l’annexion. Il s’agit de l’ajout d’un nom pour former une relation de possession (un nom est possesseur d’un autre nom par exemple: le livre du professeur).

 

Possession – الْإضافَة

Arabe

Français

كِتَابُ الْمُدَرِّسِ

Le livre de l’enseignant.

قَلَمُ مُحَمَّدٍ

Le stylo de Mohammed.

مَدِينَةُ رُومَا

La ville de Rome.

قِمَّةُ الْجَبَلِ

Le sommet de la montagne.

 

Cette règle de la langue arabe est appliquée quand deux noms sont liés ensemble pour former une structure. Dans l’expression possessive, un nom représente le possesseur appelé moudaf ilayhi- مُضافَةٌ إِلَيْهِ – alors qu’un autre nom est le possédé appelé moudaf – مُضافٌ.

كِتَابُ الْمُدَرِّسِ/Kitāb -ul-Mudarrisi/

Par exemple, dans l’expression : « le livre de l’enseignant », « l’enseignant » est le possesseur et « le livre » est le possédé. La première partie (appelée /Muđâf/  – مُضَافٌ) – dans notre exemple c’est/Kitāb/ (livre). Les règles du possédé sont:

  • Le mot livre – kitab – n’est pas défini par l’article ال,  cependant dans un cas de possession le mot appelé moudhaf est défini par l’annexion. Ainsi dans notre exemple bien qu’il soit écrit kitab qui signifie « un livre », dans le cas de l’annexion, le terme est considéré comme défini et signifie « le livre ».
  • Le possédé peut être aux cas génitif, accusatif ou nominatif.  A notre niveau, nous n’allons pas développer ce point. En général, le possédé /moudaf – est au cas nominatif (damma). Cependant s’il est précédé d’une préposition, il passe au cas génitif (cf. leçon 5 sur les prépositions en arabe).
  • Attention, le possédé – moudaf – ne porte pas de double voyelle finale mais uniquement une voyelle simple car il est défini or seuls les mots indéfinis portent une voyelle double à la fin du mot ce qui n’est pas le cas du moudaf car il est défini.

La deuxième partie de cet exemple est appelée le possesseur ou encore /Muđâf Ilaihi/ – مُضَافٌ إِلَيْهِ. C’est dans notre exemple le mot /Al Mudarrasi/ (l’enseignant).  Le possesseur suit les règles suivantes:

  • Il peut être défini ou indéfini (ex: /Al-mudarrisi/ ou /mudarrisin/ – l’enseignant /ou/ un enseignant)
  • Le possesseur est toujours au cas génitif: il porte ainsi une kasra ou une double kasra.
Règle Exemple
français Arabe
Le moudaf est un toujours défini. Il n’est jamais défini par ال. Le livre de l’étudiant. كِتَابُ الطَّالِبِ
Sur le bureau de l’enseignant. عَلَىٰ مَكْتَبِ الْمُدَرِّسِ
Le moudaf ilayhi peut être défini et peut être indéfini. La porte de la maison. بَابُ الْبَيْتِ
L’imam d’une mosquée. إِمَامُ مَسْجِدٍ

Observez attentivement le texte suivant et écoutez les voyelles à la fin des mots:

Traduction Arabe
Saïd: est-ce que c’est le livre de Mohammed?Yasir : Non, c’est le livre de Hamid.

سَعِيدٌ: أَكِتَابُ مُحَمَّدٍ هَـٰذَا؟

يَاسِرٌ: لاَ، هَـٰذَا كِتَابُ حَامِدٍ

Saïd: Où est le livre de Mohammed ?Yasir : Il est là sur le bureau.

سَعِيدٌ: أيْنَ كِتَابُ مُحَمَّدٍ؟

يَاسِرٌ: هُوَ عَلَىٰ الْمَكْتَبِ هُنَاكَ

Saïd : Où est le cahier de Ammar ?Yasir : il est sur le bureau de l’enseignant.

سَعِيدٌ: أَيْنَ دَفْتَرُ عَمَّارٍ؟

يَاسِرٌ: هُوَ عَلَىٰ مَكْتَبِ الْمُدَرِّسِ

Saïd: A qui appartient le stylo ?

Ali : C’est le stylo de l’enseignant.

سَعِيدٌ: قَلَمُ مَنْ هَـٰذَا ؟

عَلِيٌّ: هَذَا قَلَمُ الْمُدَرِّسِ

Saïd: Où est le sac de l’enseignant?Ali : Il est sous le bureau.

سَعِيدٌ: أَيْنَ حَقِيبَةُ الْمُدَرِّسِ ؟

عَلِيٌّ: هِيَ تَحْتَ الْمَكْتَبِ

 

3. En conclusion

Cette leçon d’arabe sur la possession/annexion est maintenant terminée. Nous avons donc appris à annexer deux mots ensemble.

Vous pouvez vous exercer en effectuant le quiz lié à ce cours d’arabe.

Si vous avez bien compris cette leçon, vous pouvez maintenant passer à la leçon 10 qui portera sur la lecture de la lettre arabe – Alif .

You are not Enrolled in this Course.