Caractéristiques des lettres – صِفاتُ الحُروف | cours de Coran gratuit | Leçon 6

Caractéristiques des lettres - cours de Coran gratuit

1. Introduction

Définition : Les “Sifât”- صِفاتُ  font références aux caractéristiques de la lettre. C’est la manière dont une lettre est articulée et qui la différencie des autres lettres. L’intérêt de ces caractéristiques est de distinguer les lettres qui partagent un même point d’articulation (makhraj).

Cependant, pourquoi avons-nous besoin des “Sifât” alors que nous connaissons le point de sortie d’origine de la lettre ?

Les points de sortie fournissent une information sur l’endroit d’où vient la lettre alors que la caractéristique apporte des informations supplémentaires quant aux particularités de la lettre afin qu’elle soit prononcée correctement. Les caractéristiques – صِفاتُ sont de deux ordres:

 

  • Les caractéristiques ayant une modalité opposée (complémentaire)

  • Les caractéristiques sans modalité opposée (non-complémentaire)

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

Cette partie s’intéressera aux caractéristiques ayant une modalité opposée. Les caractéristiques – صِفاتُ ayant un opposé sont les suivantes :

Caractéristiques

Caractéristiques opposées

Le chuchotement – الهَمسُ

La prononciation franche – الجَهْرُ

La dureté – الشِّدَّةُ

L’intermédiation – التَّوسط

La douceur – الرَّخاوَةُ

La fermeture – الإِطْباقُ

L’ouverture – الإنْفِتاح

L’écoulement – الإِذْلاقُ

La prononciation nette – الإصْمات

L’élévation – الإِسْتِعْلاء تَفْخِيمٌ

L’abaissement –  – تَرْقِيقٌ الإِسْتِفْال

2. Le chuchotement – الهَمسُ et la prononciation franche – الجَهْرُ

A.  Le chuchotement – الهَمسُ

Définition: poursuite faible ou légère du souffle (expulsion de l’air) tel un chuchotement lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune.

La caractéristique du chuchotement – الهَمسُ se retrouve pour dix lettres :

 ت – ث – ح – خ-  س – ش – ص- ف- ك- ه

Exemples de chuchotements – الهَمسُ

Lettres

Exemples

Sourate/verset

ت فَلَمَّا أَضَاءَتْ

2:17

ث ثُمَّ بَعَثْنَاكُم

2:56

ح إِنَّمَا نَحْنُ

2:11

خ وَمَا يَخْدَعُونَ

2:9

س مُسْتَهْزِئُونَ

2:14

ش وَمَا يَشْعُرُونَ

2:9

ص مُصْلِحُونَ

2:11

ف الْمُفْلِحُونَ

2:5

ك يَكْذِبُونَ

2:10

ه/ة يَسْتَهْزِئُ

2:15

B. La prononciation franche – الجَهْرُ

Définition : Elle correspond à l’arrêt de la respiration lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune. Ceci est réalisé par l’arrêt de la circulation de l’air au le point de sortie de la lettre. La caractéristique de la prononciation franche – الجَهْرُ se retrouve dans les lettres suivantes:

ع- غ –  ق- ل- م – ن – و-  ي – ء – ب – ج- د – ذ – ر- ز – ض – ط – ظ

Exemples de la prononciation franche – الجَهْرُ

Lettres

Exemples

Sourate/verset

ء يُؤْمِنُونَ

2:3

ب قَبْلِكَ

2:4

ج يَجْعَلُونَ

2:19

د ادْعُوا

2:23

ذ وَإِذْ قَالَ

2:30

ر أَأَنذَرْتَهُمْ

2:6

ز رِزْقًا لَّكُمْ

2:22

ض فَقُلْنَا اضْرِب

2:60

ط أَفَتَطْمَعُونَ

2:75

ظ وَإِذَا أَظْلَمَ

2:20

ع لَّا يَعْلَمُونَ

2:13

غ فِي طُغْيَانِهِمْ

2:15

ق وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ

2:3

ل ذَٰلِكَ الْكِتَابُ

2:2

م أَمْ لَمْ تُنذِرْهُمْ

2:6

ن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ

2:25

و يُقِيمُونَ

2:3

ي لَا رَيْبَ

2:2

3.  La dureté – الشِّدَّةُ,  la douceur – الرَّخاوَةُ et l’intermédiation – التَّوسط

A. La dureté – الشِّدَّةُ

Définition : la dureté correspond à un fort arrêt du son lors de la prononciation de la lettre lorsqu’elle porte un soukoune. Elle est correspond aux lettres suivantes :

ء – ب – ت – ج – د – ط – ق – ك

La dûreté – الشِّدَّةُ a pour effet de forcer la prononciation du son de la lettre lorsque celle-ci atteint la fin de son point de sortie.

B. La douceur – الرَّخاوَةُ

Définition : c’est la continuation douce du son lors de la prononciation de la lettre portant un soukoune. Ces lettres sont les suivantes :

ظ – ث – ح – خ – ذ – ز – س – ش – ص – ض – غ – ف – ة/ه – و – ي

C. L’intermédiation – التَّوسط

Définition : c’est une modération entre les deux caractéristiques précédentes. Le son de la lettre à la fois n’est pas ni coupé net, ni prolongé. Cette caractéristique se retrouve dans les 5 lettres suivantes :

ل – ن – ع – م – ر

Exemples de l’intermédiation – التَّوسط

Lettre

Exemple

Sourate/verset

ل أَنزَلْنَاهُ

97:1

م أَنْعَمْتَ

1:7

4. La fermeture – الإِطْباقُ et l’ouverture – الإنْفِتاح

A La fermeture – الإِطْباقُ

Définition : c’est le contact entre le dessous de la langue avec la partie supérieure du palais à proximité de la bouche. Cette caractéristique est nécessaire quelle que soit la voyelle (haraka) portée par la lettre.

La prononciation de la lettre par la fermeture – الإِطْباقُ  s’effectue de manière fermée et couverte. Autrement dit, lors de la prononciation, la langue est élevée de manière à couvrir le palais tandis que la bouche reste quransque fermée.

La caractéristique de la fermeture se retrouve dans les lettres suivantes :

ص – ض – ط – ظ
 

Exemples de la fermeture :

Exemples de la fermeture –  الإِطْباقُ

إِصْ
صُ
صِ
صَ
إِطْ
طُ
طِ
طَ

B. L’ouverture – الإنْفِتاح

Définition : la séparation de la langue du palais supérieur, prononçant ainsi d’une manière ouverte la lettre. La prononciation de l’ouverture- الإنْفِتاح s’effectue d’une manière ouverte. Au cours de la prononciation, la langue ne couvre pas le palais et la bouche reste ouverte.

La caractéristique de l’ouverture- الإنْفِتاح se trouvent dans les lettres suivantes :

ي – و – ه – ن – م – ل – ك – ق – ف – غ – ع – ش – س – ز – ر – ذ – خ – ح – ج – ث – ت – ب – ء

Exemples de l’ouverture :

Exemples de l’ouverture- الإنْفِتاح

إِبْ
بُ
بِ
بَ
إِنْ
نُ
نِ
نَ

 5. L’écoulement – الإِذْلاقُ et la prononciation nette – الإصْمات

A. L’écoulement – الإِذْلاقُ

Définition : cette caractéristique porte sur la vitesse avec laquelle les lettres sont prononcées en raison de la facilité de leur articulation. La prononciation de l’écoulement الإِذْلاقُ  se fait de manière lisse et facile. Cette caractéristique se retrouve dans les lettres suivantes :

ن – م – ل – ف – ر – ب

La zone de prononciation de ces lettre, c’est-à-dire, le bord de la langue et de la bouche à savoir les lèvres, peut être considérée comme étant un des facteurs de simplicité et la facilité de prononciation.

B. la prononciation nette – الإصْمات

Définition : Lors de la prononciation, il est nécessaire d’apporter un certain effort. La caractéristique de la prononciation nette se retrouve dans les lettres suivantes :

ي – و – ه – ك – ق – غ – ع – ظ – ط – ض – ص – ش – س – ز – ذ – د – خ – ح – ج – ث – ت – ء

6. L’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ et l’abaissement –  – تَرْقِيقٌ -الإِسْتِفْال

A. L’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ

Définition : c’est l’élévation du dessous de la langue vers l’arrière supérieure de la bouche lors de la prononciation de la lettre, peu importe la voyelle supportée par la lettre. Au cours de la prononciation, l’arrière de la langue est élevé vers le palais supérieur. Cela produit un son épais et enroulé dans toute la cavité buccale.

La caractéristique de l’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ  se retrouve dans les sept lettres suivantes :

خ – ص – ض – ط – ظ – غ – ق

Pour l’élévation, la langue est tout juste posée tandis que pour l’abaissement, il y a réellement un contact entre la langue et le palais.

Exemples de l’élévation:

Exemples de l’élévation – الإِسْتِعْلاء – تَفْخِيمٌ

إِقْ
قُ
قِ
قَ
إِغْ
غُ
غِ
غَ

B.  l’abaissement – تَرْقِيقٌ -الإِسْتِفْال

Définition : l’abaissement ou l’enfoncement de l’arrière de la langue du palais supérieur de la bouche lors de la prononciation de la lettre. Au cours de la prononciation, la langue ne se pose pas, mais elle est maintenue vers le bas lors de sa position normale. Cette position de la langue vers le bas  provoque un son plat et la cavité buccale est vide. La caractéristique de l’abaissement est retrouvée dans les lettres restantes.

Conclusion

Nous avons vu dans cette partie les caractéristiques des lettres ayant une modalité opposée. Il conviendra de faire attention lors de la prononciation des lettres lors de la récitation du Coran.

Pour apprendre la prononciation correcte et parfaite des lettres, il conviendra d’écouter fréquemment le Coran et de prononcer ces lettres avec un enseignant compétent.

 La leçon suivante s’intéressera aux caractéristiques n’ayant pas de modalité opposée.

Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier

 

Points de sortie des lettres – مَخارَجُ الْحُرُوفِ | cours de Coran gratuit | leçon 5

Points de sortie des lettres - cours de Coran gratuit

1. Introduction

 

 A chaque lettre arabe correspond un son qui nécessite une bonne position les organes vocaux. Une maîtrise de la prononciation permet de produire le son voulu. Ainsi chaque lettre arabe peut être identifiée et différenciée des autres, qu’elle soit consonne ou voyelle. Être capable de former les lettres arabes correctement pour leur juste prononciation est le fondement du Tajwid, et ceci ne peut être réalisé qu’en sachant d’où le son provient c’est-à-dire son point de sortie – مَخْرَجٌ.

 

2. Les points de sortie – مَخْرَجٌ

 

Le schéma ci-dessous donne un aperçu de ces points de production du son pour chaque lettre arabe :

Le schéma permet d'illustrer le point de sortie de chaque lettres.
Schéma des points de sortie de chaque lettre de l’alphabet arabe

Les points de sortie – مَخْرَجٌ des lettres arabes vont de pair avec leurs caractéristiques – صِفات. Proquran à chaque lettre arabe, ces caractéristiques, si elles sont respectées permettent de les prononcer complètement et correctement.

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

Ainsi le point de sortie – مَخْرَجٌ donne l’origine du son de la lettre arabe tandis que la caractéristique – صِفَة fournit une information requise pour prononcer correctement la lettre. Les caractéristiques des lettres arabes – صِفات  seront étudiées dans une prochaine leçon incha Allah.

Il existe une astuce pour connaître le point de sortie – مَخْرَجٌ précis d’une lettre arabe. Pour cela, il convient de placer une soukoune sur cette lettre et de la faire précéder d’un alif/hamza portant une kasra. Par exemple :

 

Il existe 5 catégories principales de points de sortie – مَخْرَجٌ :1. La cavité orale – اَلْجَوْفُ2.  La gorge – اَلْحَلْقُ3. La langue – اَللِّسَانُ4. Les lèvres – اﻟﺸَّﻔَﺘﺎن5. La cavité nasale – اﻟﺨَﻴﺸُﻮم
 A. La cavité orale – اَلْجَوْفُ
C’est l’espace vide compris du haut de la poitrine au haut de gorge et à travers la bouche. C’est le point de sortie – مَخْرَجٌ  de voyelles longues.

 

 

Lettre Audio

إِبْ

إِسْ

Lettre Description Extrait de verset 1 Extrait de verset 2
Alif La lettre ا portant une soukoune ـْ et dont la lettre précédente porte une Fatha ـَ.

إِيَّاكَ

اهْدِنَا الصِّرَ‌اطَ الْمُسْتَقِيمَ

Waw La lettre و portant une soukoune ـْ et dont la lettre précédente porte une damma  ـُ.

الْمَغْضُوبِ

يُقِيمُونَ

Yaa La lettre ي portant une soukoune ـْ et dont la lettre précédente porte une kasra ـِ

يَوْمِ الدِّينِ

الَّذِينَ

 

Ces trois lettres de prolongation se retrouvent dans le Coran dans un même mot :

 

Mots / lettres Sourate / verset Audio

نُوحِيهآ

(sourate 11 – 49)

 

Nb : Dans le Coran, la soukoune ـْ  peut être induite. En effet,  la règle générale est qu’en l’absence de voyelle, la lettre est considérée comme présentant une soukoune.


B. La gorge – اَلْحَلْقُ


Il existe trois points de sortie – مَخْرَجٌ des lettres arabe dans la gorge et chacun de ces points permet de formuler deux lettres :

 

  • Le point le plus bas de la gorge :

هـ – ء

  • Le point intermédiaire de la gorge :

ح – ع

  • Le point le plus haut de la gorge :

خ -غ Ecoutons la prononciation de ces six lettres :

 

Bas de la gorge Milieu de la gorge Haut de la gorge

إِهْـ

إِعْ

إِغ

إِءْ

إِح

إِخْ

 

C. La langue – اَللِّسَانُ


Il existe quatre points de sortie – مَخْرَجٌ au niveau de la langue qui peuvent être divisés en 10 sous-catégories :

  • Le point le plus éloigné de la langue est divisé en deux sous catégories :

La lettre ق qui est produite ainsi : l’extrémité arrière de la langue touche la partie supérieure du palais dans le voisinage des amygdales. Cela crée un son épais et arrondi.La lettre ك. Le son provient ici encore de l’arrière de la langue. Cette fois ci, la langue rencontre le fond du palais.

Ecoutons les lettres ق et ك :

 

Lettre Audio

إِقْ

إِكْ

  • Le milieu de la langue couvre trois lettres :

ش – ج – ي Ces lettres arabes sont prononcées ainsi : la partie médiane de la langue vient en contact avec le palais supérieur.

  • Le côté de la langue a deux points d’articulation spécifiques :

 ضLa face arrière de la langue touche le dos des dents du haut (molaires supérieures). Cela peut s’effectuer de trois façons : à partir de la droite, de la gauche ou des deux côtés. Le côté gauche de la langue est le plus souvent utilisé car il est plus facile que le droit. La lettre ر  a également comme point de sortie le milieu de langue, légèrement derrière le ن.

Ecoutons les lettres ض etر :

 

Lettre Audio

إِضْ

إِرْ

  • Le bout de la langue couvre les groupes de lettres suivants:

د  – ط –  تCes trois lettres arabes ont quransque le même point de sortie. La différence entre elles est légère mais importante. Le bout de la langue va toucher la base des dents supérieures de devant (endroit où les gencives et les dents se rencontrent).La lettre – ت est la plus avancée et se forme exactement au point de rencontre des gencives et des dents.La lettre – د est légèrement en retrait par rapport à تLa lettre – ط est derrière la lettre د. L’arrière de la langue doit également rencontrer la partie supérieure du palais. C’est une lettre épaisse.


Écoutons les trois lettres ط, د ت :

 

Lettre Lettre Lettre

إِت

إِدْ

إِطْ

  • Le bout de la langue couvre les groupes de lettres suivants :

ز – ص – سLa lettre – س . La pointe de la langue doit toucher le point de rencontre des gencives et des dents du bas. Vous devez laisser circuler l’air dans la bouche de l’arrière vers l’avant et lui permettre de sortir entre les dents.La lettre – ص. L’arrière de la langue s’élève pour toucher la partie supérieure du palais. C’est une lettre emphatique et donc épaisse.La lettre – ز. Pour cette lettre, les dents doivent être quranssées ensemble afin que le passage de l’air ressemble à un bruit de bourdonnement.

Écoutons les trois lettres : ز  ص س :

 

Lettre Lettre Lettre

إِصْ

إِسْ

إِزْ

  • Le bout de la langue rencontre le bord des dents supérieures vers l’avant:

ذ – ظ – ثLa lettre – ث. Cette lettre est articulée en faisant quranssion sur le bord des deux incisives supérieures.La lettre – ذ.  Elle est articulée en faisant quranssion sur la partie médiane des deux incisives supérieures.La lettre – ظ.  Elle est articulée en faisant quranssion sur le bord des racines des incisives supérieures. Le dos de la langue s’élève pour rencontrer le palais supérieur car il s’agit d’une lettre emphatique et donc épaisse.

Ecoutons les trois lettres ظ, ذ  et ث

 

Lettre Lettre Lettre

إِثْ

إِظْ

إِذْ

 

D. Les lèvres – اﻟﺸَّﻔَﺘﺎن
La zone des lèvres peut être divisée en deux sous-catégories :

  • La lèvre inférieure est utilisée :

فLa lettre – ف.Le bord des incisives supérieures rencontre la lèvre en face inférieure (la partie humide).

  • Les lèvres sont utilisées ensemble:

و – م – بLa lettre – و . Nous ne parlons pas ici du waw de prolongation qui lui sort de la gorge comme nous l’avons étudié précédemment. Cette lettre portera une voyelle. Elle est prononcée par la jonction incomplète des deux lèvres.La lettre – م. Elle est prononcée par la réunion des parties extérieures sèches des lèvres, et en poussant l’air à travers le passage nasal.La lettre – ب. Elle est prononcée en appuyant sur les lèvres fermement et rapidement. Semblable à la lettre – م, mais elle  a en plus un rebond que vous appuyez sur les lèvres puis relâchez rapidement à nouveau.

Écoutons les trois lettres  و, م ب :

 

Lettre Lettre Lettre

إِمْ

إِوْ

إِبْ

 

E. La cavité nasale – اﻟﺨَﻴﺸُﻮم


La cavité nasale est située au point le plus éloigné du nez (la racine du nez). C’est l’ouverture qui relie la bouche au nez. La ghunna se situe à cet endroit. Ce son est un écho, une résonance et la langue n’est pas utilisée pour le produire. La durée du son de la ghunna est de 2 temps.La ghunna est prononcée dans les cas suivants :م  – نLorsque la lettre  م  – porte une chadda –  مّـLorsque la lettre  ن – porte une chadda – نّ
Exemples :

Lettre Extrait du Coran Sourate / verset

مّ

عَمَّ

(78:1)

مّ

ثُمَّ

(78:5)

نّ

وَ جَنَّاتٍ

(78:16)

نّ

إِنَّ

(78:17)

 

3. En conclusion


Les lettres de l’alphabet arabe ont toutes un point de sortie qui leur est proquran. On retiendra cinq grandes catégories de point de sortie des lettres :

  • La cavité orale – اَلْجَوْفُ
  •  La gorge –اَلْحَلْقُ
  • La langue –اَللِّسَانُ
  • Les lèvres – اﻟﺸَّﻔَﺘﺎن
  • La cavité nasale –اﻟﺨَﻴﺸُﻮم

 

Cette leçon est maintenant terminée. Elle fait partie des leçons les plus importantes dans l’apprentissage des règles de tajwid du Saint Coran. En effet, en sachant le point de sortie correcte de chaque lettre, vous serez en mesure de prononcer correctement les mots du Saint Coran. La base de la lecture du Coran repose donc sur la connaissance de ces points de sortie des lettres.


Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier

La lettre Hamza – ء | cours de Coran gratuit | leçon 4

la lettre Hamza - cours de Coran gratuit

 1. Introduction

 

Dans ce 4e cours pour apprendre le tajwid du Coran en ligne afin, nous allons étudier la lecture de la lettre arabe HamzaءDeux types de Hamza apparaissent dans le Coran. Les deux sont lus mais sont traités différemment. Il existe :

  • Hamza al Qat’ – هَمْزَةُ الْقَطْعِ
  • Hamza al Waslهَمْزَةُ الْوَصْلِ

 

2. Hamza al Wasl – هَمْزَةُ الْوَصْلِ

 

La lettre arabe Hamza al Waslهَمْزَةُ الْوَصْلِ a les caractéristiques suivantes :

  • Son signe dans le Coran est ٱ
  • Elle apparaît seulement en première lettre d’un mot
  • Elle est prononcée uniquement si elle n’est pas précédée par une lettre sinon elle est ignorée
  • Elle ne porte aucune voyelle

Hamza al Wasl هَمْزَةُ الْوَصْلِ est prononcée si le lecteur commence sa lecture du Coran à partir d’un mot commençant par cette lettre arabe. Alors il doit la prononcer. Hamza al Waslهَمْزَةُ الْوَصْلِ est ignorée si le lecteur fait la liaison entre un mot du Coran commençant par cette lettre alors qu’il est précédé par une autre lettre. La liaison se fera entre la dernière lettre du mot et la lettre suivant la Hamza al Waslهَمْزَةُ الْوَصْلِ.

Pour déterminer la voyelle de la Hamza al Wasl هَمْزَةُ الْوَصْلِ, il faut savoir que cette lettre portera toujours une kasra ـِ

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

Cependant si la troisième lettre du verbe commençant par la hamza al wasl porte une damma, alors Hamza al Wasl هَمْزَةُ الْوَصْلِ sera une damma. Par exemple :

Cas exceptionnel : Les verbes ci-dessous sont une exception à cette règle. Ce sont les seuls verbes présents dans le Coran qui portent une voyelle en troisième lettre mais dont la voyelle de la hamza al wasl est une kasra (si le lecteur commence sa lecture sur ce mot) :
ٱﻣﻀﻮا, ٱﻣﺸﻮا, ٱﺑﻨﻮا, ٱﻗﻀﻮا, ٱﺋْﺘُﻮا

3. Hamza al Qat’ – هَمْزَةُ الْقَطْعِ

La lettre arabe Hamza al Qat’  a les caractéristiques suivantes :

  • Son signe dans le Coran est ء
  • Elle peut apparaître à n’importe quelle position d’un mot (début, milieu, fin)
  • Elle est toujours prononcée

La lettre Hamza al Qat’ peut apparaître sous différentes formes dans le Coran, cependant elle est toujours prononcée de la même façon : إ أ ئ ؤ ء

Notez que la lettre alif ا et la lettre hamza –  ء sont deux lettres arabes différentes. La lettre alif ا ne porte jamais de voyelle. Si un alif semble porter une voyelle, c’est qu’il est en fait un hamza.Lorsque la lettre hamza porte une soukoune ـْ, il conviendra d’être prudent dans sa prononciation. Observons les exemples suivants :

Lorsque deux hamza sont ensemble, assurez-vous à ce qu’elles sont prononcées distinctement :

Lorsque les lettres arabes hamzaء et ‘Ainع apparaissent ensemble, assurez-vous à ce que leur prononciation soit claire :

 

4. En conclusion

 

Nous avons appris dans ce cours de tajwid l’emploi des deux hamza dans le Coran : hamza al Qat’ et Hamza al wasl. Hamza al wasl est prononcée uniquement lorsque l’on commence le mot par cette lettre tandis que hamza al Qat’ est prononcée quelle que soit sa position dans le mot.Vous pouvez vous exercer en effectuant le quiz lié à ce cours de Tajwid du Coran.Si vous pensez avoir bien compris cette leçon de tajwid du Saint Coran vous pouvez passer aux exercices sur la Hamza incha Allah.

 

5. Exercices

Voyelle Hamza tul Wasl Extrait de versets Sourate : Verset
Fatha Kasra اشْتَرَ‌وْا بِآيَاتِ اللَّـهِ

 

9 :9
Kasra Kasra اهْدِنَا الصِّرَ‌اطَ الْمُسْتَقِيمَ

 

1:6
Damma Damma

ادْعُوا رَ‌بَّكُمْ

7:55
Damma Damma اقْتُلُوا يُوسُفَ

 

12:9

Extrait de versets

Sourate : Verset

مُّؤْصَدَةٌ

 

104:8

شِئْتُمْ

 

2:58

فَأْتُوا

 

21 :61

Extrait de versets

Sourate : Verset

أَأَنتُمْ

 

79:27

أَأَنتَ

 

21:62

Extrait de versets

Sourate : Verset

أَعُوذُ

 

114 :1

أَعْمَالَهُمْ

 

99 :6

شَيْءٍ عَالِمِينَ

 

21 :81

Vous pouvez passer maintenant à la leçon suivante concernant les points de sortie des lettres.

Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier

ال – les règles de l’article défini | cours de Coran gratuit | leçon 3

article alif lam ال- cours de coran gratuit

1. Introduction

 

Dans cette 3e leçon pour apprendre les règles du tajwid du Coran, nous allons étudier les règles liées à l’article défini – ال. Nous avons vu lors de la leçon 2 que l’alphabet arabe est composé de 28 lettres. Cet alphabet arabe est divisé en deux catégories : les lettres lunaires et solaires – الحروف القمرية و الحروف الشمسية.

  • Les lettres arabes dites solaires :

 ت – ‌ث – ‌د – ‌ذ‌ – ر – ‌ز – ‌س – ‌ش – ‌ص – ‌ض – ‌ط‌ – ظ – ‌ل‌ – ن‌

  • Les lettres arabes dites lunaires :

ء – ‌ب  – ‌ج ‌ – ح  – ‌خ  – ‌ع  – ‌غ ‌ – ف –  ‌ق –  ‌ك‌ –  م – ‌ه‌ – و ‌- ي

2. La règle

L’article défini arabe – ال signifie en français « le, la, les l' ».

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

A. Les lettres arabes dites solaires –  الحروف الشمسية

1. Lorsqu’un mot est défini par l’article – ال et que la troisième lettre de ce mot est une lettre solaire alors :

  • La lettre alif – ا de l’article – ال  est assimilée à une lettre solaire
  • La lettre lâm – ل de l’article – ال est ignorée (non prononcée)
  • La lettre solaire portera une chadda  ـّ

Exemple 1 :

اَلشَّمْسُ

=

شَمْسٌ

+

اَلْ

Le mot est prononcé « ash-shams » et non « al-shams« .

2. Lorsqu’un mot est défini par l’article – ال et que la troisième lettre de ce mot est une lettre solaire et qu’il est précédé par un autre mot :

  • La dernière lettre de ce mot joint directement la lettre solaire du mot suivant
  • L’article défini arabe  ال est complètement ignoré

Exemple 2 :

 

 

 

 

Verset Extrait
(1:4) مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ

 

 Commentaire La lettre mîmم est directement liée à la lettre solaire delد. L’article ال  est alors ignoré complétement.

Regardons les exemples ci-dessous de noms extraits du Coran définis par l’article ا ل et dont les troisièmes lettres  sont solaires :

 

Lettres solaires Exemples extrait du Coran Audio
ت وَالتِّينِ وَالزَّيْتُونِ

(95:1)

ث حُسْنُ الثَّوَابِ

(3:195)

د مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ

 

(1:3)

ذ وَالذَّارِ‌يَاتِ ذَرْ‌وًا

(51:1)

ر وَيَكُونَ الرَّ‌سُولُ

(2:143)

ز وَآتَوُا الزَّكَاةَ

(2:277)

س مِنَ السَّمَاءِ

(2:22)

ش وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِلْإِنسَانِ

(25:29)

ص اللَّـهُ الصَّمَدُ

(112:2)

ض لَيْسَ عَلَى الضُّعَفَاءِ

(9:91)

ط مِّنَ الطَّيْرِ‌

(2:260)

ظ هَـٰذِهِ الْقَرْ‌يَةِ

(4:75)

ل بِاللَّيْلِ

(2:274)

ن وَلَا أُقْسِمُ بِالنَّفْسِ اللَّوَّامَةِ

(75:2)

 B. Les lettre lunaires – الحروف القمرية

1.  Lorsque qu’un mot arabe est défini par l’article défini ال et que sa troisième lettre est lunaire alors :

  • l’article ال est prononcé

Exemple 1 : 

اَلْقَمَرُ

=

قَمَرٌ

+

اَلْ

 

Le mot est prononcé « al-qamar » et non « aq-qamar« .

2. Lorsque le mot est défini par ال et que cet article est suivi par une lettre lunaire et qu’il est précédé par un autre mot :

  • La dernière lettre de ce mot joint directement la lettre lâm  ل de l’article ال et la lettre alif – ا devient alors muette.

Exemple 2 :

Sourate/verset

Exemple

(1:4)

غَيْرِ‌ الْمَغْضُوبِ

 

 Commentaire La lettre arabe mîm – م est prononcée indépendamment la lettre lunaire lam – ل. Il n’ y a pas ici d’assimliation entre les lettre mîm et lâm. L’article ال  est alors complètement prononcé.

Regardons les exemples ci-dessous de noms extraits du Coran définis par l’article ال et dont les troisièmes lettres arabes sont lunaires :

Lettres lunaires

Exemples

Sourate / verset

أ تَأْوِيلِ الْأَحَادِيثِ

 

(12:6)

ب مِنَ الْبَيْتِ

 

(2:127)

ج يَلِجَ الْجَمَلُ

 

(7:40)

ح مَا الْحَاقَّةُ

 

(69:2)

خ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ

 

(52:35)

ع يَرَ‌وُا الْعَذَابَ

 

(10:88)

غ أَدْرَ‌كَهُ الْغَرَ‌قُ

 

(10:90)

ف وَالْفِتْنَةُ

 

(2:191)

ق لَا يَهْدِي الْقَوْمَ

 

(16:107)

ك أَصْحَابَ الْكَهْفِ

 

(18:9)

م غَيْرِ‌ الْمَغْضُوبِ

 

(1:7)

و إِذَا وَقَعَتِ الْوَاقِعَةُ

 

(56:1)

ه شُرْ‌بَ الْهِيمِ

 

(56:55)

ي يَأْتِيَكَ الْيَقِينُ

 

(15:99)

4. En conclusion

 

Ce 3e cours pour apquranndre les règles de Tajwid du Saint Coran est maintenant terminé. Nous avons donc appris aujourd’hui l’emploi de l’article défini ال et sa lecture lorsqu’il définit des mots dont les troisièmes lettres peuvent être solaires ou lunaires.

  • Lors de la rencontre de l’article ال et d’une lettre solaire, la lettre lâm n’est pas prononcée alors que la lettre solaire est renforcée par une chadda.
  • Lors de la rencontre de l’article ال et d’une lettre lunaire, la lettre lâm est prononcée.

Vous pouvez vous exercer en effectuant le quiz lié à ce cours de Tajwid du Coran.

Si vous avez bien compris cette leçon, vous pouvez passer à la leçon suivant concernant la règle de la lettre Hamza – ء  incha Allah.

Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier

 

L’alphabet arabe | cours de Coran gratuit | leçon 2

alphabet arabe - cours de Coran gratuit

1. Introduction

Cette leçon pour apprendre le Coran en ligne a pour objectif de vous rappeler l’alphabet arabe. Le tableau ci-dessous montre l’ensemble des règles de l’alphabet , la forme des lettres suivant leur position dans le mot. Ainsi, une les lettres en arabe peut avoir quatre formes possibles :

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

LETTRE

NOM

LATIN

*       أ

 

Alif

A/ou/i

ب

 

Ba

B

ت

 

Ta

T

ث

 

tha

« the »

ج

 

Djim

J

ح

 

Ha

Pas d’équivalent

خ

 

Kha

Pas d’équivalent

*       د

 

Del

D

*       ذ

 

Dhel

Pas d’équivalent

*       ر

 

Ra

R roulé

*      ز

 

Zey

Z

س

 

Sine

S

ش

 

Shine

Ch

ص

 

Sad

S emphatique

ض

 

Dad

D emhatique

ط

 

Ta

T emphatique

ظ

 

 

Dha

Pas d’équivalent

ع

 

‘Ayne

Pas d’équivalent

غ

 

ghayne

Pas d’équivalent

ف

 

Fa

F

ق

 

qaf

K gutural

ك

 

kef

K

ل

 

lam

L

م

 

mim

M

ن

 

noune

N

ه

 

ha

H « home »

*       و

 

Wa

W

ي

 

Ya

Y

* REMARQUE : Les six lettres arabes suivantes ne s’attachent jamais avec la lettre, ou la voyelle longue, qui suit :

و ز ر ذ د ا

2. L’emploi des lettres de l’alphabet arabe dans les mots du Coran

La récitation correcte du Coran est achevée par le fait de donner à chaque lettre son dû, c’est-à-dire en les prononçant correctement. Cela implique trois exigences :

A. Les lettres arabes ayant un équivalent en français

Il existe des lettres de l’alphabet arabe qui ont une prononciation similaire à  certaines lettres de l’alphabet français :

Lettre arabe

Lettre française

Exemple extraits du Coran

Sourate/verset

ب

B

بَنَيْنا

 

78:12

ت

T

تَرْجُفُ

 


79:6

ج

J

وَجَعَلْنَا

 

78:9

د

D

دَحَاهَا

 


79:30

ز

Z

زَجْرَةٌ

 


79:13

س

S

سَيَعْلَمُونَ

 


78:4

ش

Sh

شَآءَ

 


78:39

ف

F

فِيهِ

 


78:3

ك

K

كَلَّا

 


78:4

ل

L

لَّيْلَ

 


78:10

م

M

مُخْتَلِفُونَ

 


78:3

ن

N

نَوْمَكُمْ

 


78:9

ه

H

هُمْ

 


78:3

و

W

وَجَنَّاتٍ

 


78:16

ء

A

أَنْزَلْنَا

 


78:14

ي

Y

يَوْمَ

 


78:18

B. Les lettres arabes n’ayant pas d’équivalent en français

Les lettres suivantes de l’alphabet arabe non pas d’équivalent en français :

Phonétique

Lettres

Tha

ث

 

Kha

خ

 

Dhel

ذ

 

Ra

ر

 

Sad

ص

 

Dad

ض

 

Ta

ط

 

Vha

ظ

 

Ein

ع

 

Gheine

غ

 

Qaf

ق

 

3. Les voyelles – الحَرَكَات

Pour rappel, les voyelles en langue arabe, sont des symboles (diacritiques) placés en dessous et au-dessus des lettres arabes. Il existe en langue arabe des voyelles courtes et des voyelles longues.

A. Les voyelles courtes

ـُ ـِ ـَ

Symbole

دُ

 

دِ

 

دَ

 

Exemple

/Đammah/

/Kasrah/

/Fatħah/

Nom de la voyelle

ou

i

a

Le son de la voyelle

Le ‘ou’  dans coup

Le ‘i’ dans lit

Le ‘a’ dans chat

Equivalence en français

B. Les voyelles longues

حُرُوفُ الْمَدِّ

LES VOYELLES LONGUES (son long)

ALIF

WAW

YA

ا و ي

« a »  long

Exemple :  بَا =   baa

« ou »  long

Exemple :   بُو   =   bouou

« i »  long

Exemple :   بِي  =   bii

C. L’absence de voyelle – la soukoune et le doublement de lettre – chedda

Symbole Nom Description Extraits de verset

Sourate :Verset

ـْ

Soukoune / Sakine

Il indique l’absence de voyelle

 

Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier

Introduction aux règles de Tajwid | cours de Coran gratuit | Leçon 1

introduction au tajwid - cours de Coran gratuit

1. Introduction

Ibn Masoud – qu’Allah soit satisfait de Lui – a rapporté : « le Messager d’Allah – qu’Allah prie sur Lui et Le salue –  m’a dit :

 » Celui qui récite une lettre du Livre d’Allah, il sera crédité d’une bonne action, et une bonne action obtient une récompense dix fois [supérieure]. Je ne dis pas que Alif – Lam – Mim est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre.«  (at-Tirmidhi)

 

2. Définition du Tajwid

Le Tajwid – تَجْوِيدٌ est un mot arabe qui vient du mot racine ja-wa-da – جَوَدَ signifiant linguistiquement le fait d’améliorer et de rendre meilleur.

 


NEWSLETTER

Restez à jour avec nos dernières offres, derniers articles de blog et promotions.


 

Techniquement, le Tajwid correspond à la récitation correcte du Saint Coran en donnant à chaque lettre son dû, en employant la bonne prononciation, à travers le mouvement des voyelles (harakat), les points d’articulation des lettres (makharij) et la manière dont ces lettres sont articulées en fonction de leurs caractéristiques intrinsèques (sifat).

Le mot Tartil تَرْتِيلٌ est également employé en langue arabe pour désigner la lecture du Saint Coran.  Il signifie en langue arabe « lent, dont la rythmique est mesurée ». Il est évoqué dans le Saint Coran, sourate al Mouzammil, verset 4 :

 Traduction

 Verset

 « Ou un peu plus. Et récite le Coran, lentement et clairement. » أَوْ زِدْ عَلَيْهِ وَرَ‌تِّلِ الْقُرْ‌آنَ تَرْ‌تِيلًا

 

D’après Ibn Kathir – qu’Allah lui fasse miséricorde- le sens du terme Tafsir dans ce verset  est « de rendre les lettres claires ».

Les cours de Tajwid présent dans ce site sont basés sur la lecture de Hafs ‘An ‘Aasim par la voie de Shatibiyyah – حَفْص عَن عاصِم مِن طَرِيق الشَّاطبيَّةNous expliquerons par la suite dans une autre leçon de Coran incha Allah, les différentes lectures existantes du Saint Coran.

3. Pourquoi a-t-on rédigé les règles de Tajwid ?

Lorsque l’Islam s’est répandu dans les contrées arabes et non arabes, de nombreuses personnes n’avaient pas l’habitude de prononcer les lettres et sons arabes. Aussi, le Coran était récité avec de nombreuses erreurs et des distorsions apparurent ce qui effraya les savants qui craignaient leur perpétuation. Ainsi, ils ont, par précaution, commencé à rédiger les règles et fondements qui permettent encore aujourd’hui la prononciation juste du Coran, et les nommèrent « science du Tajwid ».

Ces règles ont été établies d’après l’observation des lecteurs du Coran qui respectaient les règles enseignées par le Prophète – qu’Allah prie sur Lui et Le salue – qu’Il enseigna puis qui furent transmises par les générations suivantes.

La partie la plus importante du Tajwid est d’apquranndre les positions correctes des organes vocaux et la manière d’articuler les sons. En effet, on peut perdre le sens du Coran si les lettres ne sont pas prononcées correctement.

La mauvaise prononciation d’une lettre du Coran peut avoir pour conséquence de changer le sens d’un mot et parfois même de l’inversé. Par exemple, en langue arabe le mot chien se prononceكَلْب et le mot cœur قَلْبٌ. Les quranmières lettres sont proches dans leur prononciation et si elles ne sont pas prononcées correctement, le sens du mot change complètement.

4. Pourquoi apprendre le Tajwid ?

La science du Tajwid n’est pas un système de mémorisation par cœur. Au contraire, la maîtrise de ces règles se réalise dans la lecture du Saint Coran. Savoir le réciter et savoir le lire, sont deux aspects distincts.

Lorsque le Tajwid est scrupuleusement observé, la lecture est éloquente et suit un  rythme tout en douceur. Le lecteur sera d’autant plus sûr qu’il suit le modèle du Prophète – qu’Allah prie sur Lui et Le salue – dans la récitation du Coran tout comme le Prophète  – qu’Allah prie sur Lui et Le salue –  a fait selon ce qu’Il lui a été révélé Incha Allah.

Le non-respect de ces règles peut entraîner une lecture inacceptable. Modifier le sens des mots peut rendre le lecteur coupable involontaire de mots de mécréance (kufr).Cette lecture du Coran considérée comme incorrecte constitue une faute, qui peut priver le lecteur d’une récompense dans l’au-delà, et Allah le Très Haut est Le plus savant.

Découvrez nos cours privés par Zoom ou Skype avec un prof particulier