Faire un crédit pour acheter une maison : halal ou haram ?

crédit immobilier est ce halal ou haram

Faire un crédit pour acheter une maison halal ou haram ?

Devenir propriétaire immobilier est un projet de vie. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, elle doit faire l’objet d’une longue réflexion.

 

 

Vous devez vous posez de nombreuses questions avant de vous lancer dans ce projet : quand acheter ? Quel type de bien acheter ? où acheter ? et enfin comment financer l’achat ?

 

 

En tant que musulman, avant de réaliser n’importe quelle action, la première question à se poser est de savoir si elle est licite (halal) ou non (haram).

 

 

Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

 

 

 « Certes le halal est clair et certes le haram est clair et il y a entre les deux des choses ambiguës que peu de gens connaissent. Celui qui s’écarte des choses ambiguës a préservé sa religion et son honneur. Quant à celui qui tombe dans les choses ambiguës, il tombe dans le haram comme le berger qui fait paître ses bêtes près d’un enclos réservé et sont donc sur le point de rentrer dedans. Certes chaque roi a un domaine réservé et certes le domaine réservé d’Allah est ses interdits.

 

Certes il y a dans le corps un morceau de chair, s’il est bon alors l’ensemble du corps est bon tandis que s’il est mauvais alors c’est l’ensemble du corps qui est mauvais, certes il s’agit du cœur ».

Qu’est qui fait la différence entre le licite (hallal) et l’illicite (haram)?

En religion musulmane, il y a un principe qui stipule que le licite c’est ce qu’Allah et Son messager ont rendu comme tel et que l’illicite est aussi ce qu’Allah et Son messager ont rendu comme tel, et que la religion est ce qu’Allah et son messager ont institué et que nul n’est autorisé à s’écarter de la voie droite que le Messager a reçu l’ordre divin de tracer.

 

Allah (exalté soit-il) dit dans sourate Al an’am (les bestiaux), verset 153 :

 

« Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez- le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. « Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez- vous la piété.

 

Qu’est-ce qui doit être licite dans l’achat immobilier ? Tout doit être licite :

 

  • Le bien immobilier acheté,
  • Son utilisation,
  • L’origine des fonds qui permettent de l’acheter.

 

C’est la problématique à laquelle la majorité des musulmans voulant devenir propriétaire font face, comment financer l’achat sans faire appel aux systèmes bancaires usuraires traditionnels ?

 

En effet l’usure (riba) est totalement interdite (haram) en Islam. Il n’y pas de débats là-dessus, il y a consensus depuis notre Prophète Mohammed (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui).

 

Qu’est-ce que l’usure (riba) dans l’achat immobilier?

C’est les intérêts perçus sur les prêts. Le verset coranique qui précise l’interdiction est le suivant, sourate Al Baqara (la vache), verset 278-279, Allah (exalté soit-il) dit :

 

 

 “Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé.

 

Cela, parce qu’ils disent : « Le commerce est tout à fait comme l’intérêt » Alors que Dieu a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt.

 

Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant ; et son affaire dépend de Dieu. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.

 

 

Dieu anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Dieu n’aime pas le mécréant pécheur. »

 

 

L’interdiction de l’usure (riba) est une injonction de la part d’Allah et il y a consensus des savants sur le fait que ce verset interdit les intérêts des prêts. Il existe d’autres formes d’usure (riba) qui ont été explicités par le Prophète Mohamed (que la paix soit sur lui), mais ici c’est cette forme classique de la pratique des intérêts qui nous intéressent.

 

Certains diront qu’il y a eu des fatwas de savants permettant de faire appel à l’usure pour accéder à la propriété. C’est une référence à une fatwa d’une organisation islamique située à Dublin, le CEFR (Conseil Européen pour la Fatwa et la Recherche), qui a autorisé de faire appel à l’usure bancaire par besoin. Cette fatwa n’engage que ceux qui l’ont éditée et ces arguments n’ont convaincu personne parmi les savants de l’islam.

 

D’ailleurs, il est intéressant de lire l’introduction de cette fatwa :

 

[Le conseil confirme le consensus de la communauté dont fait l’objet l’interdiction de l’usure « ar-riba » qui fait partie des sept péchés majeurs. L’usure constitue en effet un péché majeur qui provoque pour celui qui s’en rend coupable, une guerre de la part de Dieu et de Son Messager. Le Conseil confirme ainsi les décisions des différents comités de droit musulman assimilant les intérêts bancaires à l’usure illicite.]

 

Même en autorisant l’usure (riba) pour l’achat immobilier par nécessité, en introduction de cette fatwa il est rappelé le caractère haram et gravissime de faire appel à l’usure. Donc on autorise un acte haram et grave qu’Allah (exalté soit-il) a interdit.

 

Le musulman doit avant tout chercher à plaire à son créateur et à obéir à ses commandements, car chaque loi régissant la vie du musulman (faisant parti de la charia) a été édictée par sagesse de la part de notre seigneur.

Comment doit se comporter le musulman face à cette interdiction ?

Islamiquement, il n’est pas obligatoire d’être propriétaire immobilier, mais il est obligatoire pour le chef de famille d’offrir un toit à sa famille. L’Islam garanti pour quiconque possédé un acte de propriété la protection de ses biens.

 

L’Islam facilite l’accession à n’importe quel bien du moment que le bien est islamiquement licite, que les ressources qui servent à acheter le bien soient licites et enfin qu’il ne vous éloigne pas de l’adoration.

 

Il est important aussi pour le musulman de ne pas dépendre d’autres personnes pour le travail tout comme pour le logement. Devenir propriétaire tout comme devenir entrepreneur est encouragé par l’islam car il concrétise la création d’une communauté musulmane forte et indépendante. Est-ce une obligation ? non.

 

L’acquisition de propriétés terrestres aussi ne doit pas éloigner le musulman du rappel que tout chose à une fin et qu’il ne sert à rien de s’attacher à un bien terrestre.

 

Le Prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui) a dit:

 

« La richesse ne consiste pas dans l’abondance des biens, mais la vraie richesse c’est celle de l’âme ». (Rapporté par Al-Bukhari et Mouslim).

La recherche de richesse et de biens matériels n’est pas un but en soi, une finalité, mais plutôt un moyen d’obtenir une indépendance qui elle-même vous permettra d’obtenir une indépendance financière, qui vous permettra en cas d’accident de ne pas vous préoccuper de payer des loyers par exemple, ou encore de dégager de la trésorerie pour financer les études des enfants, faire l’aumône, aider les pauvres.

 

La recherche de la richesse en générale n’est pas un but en soi en islam, mais un moyen d’atteindre d’autres objectifs bien plus nobles.

 

Allah (exalté soit-il) dit dans sourate Al hadid, verset 7 :

 

« Croyez en Allah et en Son Messager, et dépensez de ce dont Il vous a donné la lieutenance. Ceux d’entre vous qui croient et dépensent [pour la cause d’Allah] auront une grande récompense. »

Pourquoi investir dans l’immobilier?

Il est très important de savoir pourquoi vous voulez devenir propriétaire immobilier. Si la seule raison est “de ne pas jeter de l’argent par les fenêtres », à savoir louer, sachez que c’est islamiquement et financièrement faux, et même si c’était le cas, cette idée de jeter de l’argent par les fenêtres amènent à des comportements anxiogènes et à des achats en précipitation et surtout à utiliser n’importe quel type de financement.

 

Or comme nous allons le voir, l’achat immobilier est une décision qui doit être bien réfléchie et étudiée, qui peut prendre quelques mois, voire quelques années pour se concrétiser.

 

Enfin comme nous l’avons vu, rien n’empêche un musulman de devenir propriétaire à condition que l’origine du bien soit licite, que l’origine des fonds soient licite et que le bien en question n’éloigne pas de l’adoration.

 

Bien au contraire, tout est fait pour que le musulman se libère de toute forme d’aliénation et d’autorité pour éviter d’être à la merci du bon vouloir de n’importe quel individu ou bailleur, à condition d’en avoir les capacités.

Achat vs location ?

Louer est souvent synonyme, dans le jargon populaire, de jeter de l’argent par la fenêtre. C’est islamiquement faux.

 

Premièrement, se loger est un besoin vital, que vous soyez ou non propriétaire de votre logement, cela ne changera rien au fait que vous aurez combler ce besoin.

 

Deuxièmement, c’est une affaire au cas par cas, et chaque cas est unique. Aucune généralisation ne doit être faite, surtout dans un système financier où l’accès aux financements illicites est si facile.

 

La location présente l’avantage d’être plus souple pour quelqu’un qui n’est pas stable ou qui cherche à avoir une certaine liberté. Quant à l’achat, il représente un investissement sur le long terme, une certaine sécurité. Mais le critère majeur reste le critère financier, la rentabilité de l’opération d’achat par rapport à la location.

 

crédit immobilier achat vente halal et haram

Ci-dessus une comparaison financière de l’achat et de la location. Avant même d’entrer dans les détails, vous pouvez remarquer que la location est une opération bien plus simple que l’achat. En effet, l’achat d’un bien immobilier est une somme du prix d’achat, des frais d’acquisition constitués des frais de dossiers et des frais de notaires, des taxes foncières annuelles, des charges annuelles d’entretien qui sont souvent sous-évaluées par les acquéreurs.

 

Comme vous pouvez le voir, plusieurs formules existent pour différencier l’achat à la location, il existe même des calculateurs sur internet pour comparer la location à la vente.

 

Le problème pour nous musulmans, c’est que tous ces calculs prennent en compte le fait que l’épargne sera investie sur des comptes rémunérateurs. Or ce sont des produits illicites que nous ne pouvons contracter.

Alternatives à l’investissement immobilier

Ne pas se forcer à devenir propriétaire si vous n’avez pas les moyens est la première chose à faire pour éviter de tomber dans le piège de riba.

 

D’ailleurs, pour ceux qui veulent investir et qui n’ont pas les moyens d’investir dans l’immobilier, d’autres investissements plus rentables, avec un moindre capital, existent. Il suffit de se renseigner et de s’éduquer sur les investissements possibles.

 

Acheter à l’étranger, dans des pays musulmans, est aussi une très bonne alternative. Cela coûte souvent moins cher et vous permet d’avoir un pied à terre dans un pays qui pourrait devenir le vôtre si vous décidez de faire la hijra.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, en Islam il ne suffit pas de prendre une calculatrice et faire des calculs de rentabilité financière.

 

 

La véritable rentabilité est celle de vos actions auprès d’Allah : sont-elles acceptées ou non ? L’adoration d’Allah (exalté soit-il) est la chose la plus importante. C’est un rappel à tous ceux qui seraient prêt à faire appel à des crédits usuraires. Qu’est-ce qui est le plus important ? Être propriétaire dans ce bas-monde qui ne dure qu’une période où être propriétaire au paradis dans l’au-delà éternel.

 

 

Mouad ibn Anass a rapporté que le Messager d’Allah a dit :

 

 

  » Celui qui lit dix fois la sourate « Dis : Il est Allah Unique…. Qoul Houwa Allahou ‘Ahad…  » (SOURATE AL IKHLAS) Allah lui construira un Palais au Paradis “

 

 

Selon Abou Oumama Al Bàhili, le Messager de Dieu a dit :

 

 

« Je garantis une maison dans les faubourgs du Paradis à celui qui se sera abstenu de toute polémique même quand il avait raison.

 

Je garantis une maison au cœur du Paradis à celui qui se sera abstenu du mensonge pas même en plaisantant.

 

Je garantis une maison dans les plus hauts lieux du Paradis à celui qui aura été affable et de bonne moralité ».

(Rapporté par Abou Dawoud et authentifié par Sheikh Al Albani)

 

 

Le Prophète a dit :

 

 

« Il n’y a pas un musulman qui prie pour Allah, chaque jour, douze unités de prières surérogatoires, en dehors des prières obligatoires, sans qu’Allah ne lui construise une maison au paradis. »

 [Rapporté par Mouslim]

 

 

Allah (exalté soit-il) dit dans sourate Al Ankabut, verset 64 :

 

“Cette vie d’ici-bas n’est pas qu’amusement et jeu. La Demeure de l’au- delà est assurément la vraie vie. S’ils savaient !”

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Comment se convertir à l’islam ?

Profession de foi de l'islam pour se convertir à l'islam

Comment se convertir à l'Islam ?

Introduction

Le sujet de la conversion est aussi important pour le musulman que le non-croyant prêt à se convertir, ou intéressé par l’islam.

 

Ce n’est pas un acte anodin puisque se convertir à l’islam détermine la suite de la vie d’ici-bas ainsi que celle de l’au-delà, fait passer de la non croyance (kufr) à la croyance (imane), des ténèbres à la lumière.

 

Allah (exalté soit-Il) dit dans la sourate al baqara (la vache) verset 287:

 

Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi: Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les Tâghoût, qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du Feu, où ils demeurent éternellement.

 

Allah nous explique que la conversion à l’islam est le passage des ténèbres, de toute croyance en autre qu’Allah (exalté soit-Il), les Taghût, à la lumière, la croyance en Allah(exalté soit-Il).

 

Se convertir à l’islam, c’est in fine, si toutes les conditions sont réunies, se préserver du feu de l’enfer éternel, qu’Allah (exalté soit-Il) nous en préserve.

 

La conversion à l’islam est aussi comparée à une poitrine ouverte à la vérité, c’est à dire l’adoration d’Allah (exalté soit-Il) seul sans aucun autre associé, et ceux qui refusent la conversion sont dans un égarement évident.

 

Allah (exalté soit-Il) dit dans la sourate Az Zoumar (les groupes) verset 22:

 

Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l’Islam et qui détient ainsi une lumière venant de Son Seigneur… Malheur donc à ceux dont les cœurs sont endurcis contre le rappel d’Allah. Ceux-là sont dans un égarement évident.

 

Conversion ou re-conversion?

 

La conversion a l’islam fait parti de la sounna (la tradition) de notre Prophète (que la paix et la bénédictions soient sur lui) . La conversion à l’islam existe depuis l’époque du Prophète Mohammad (que la paix et la bénédiction soient sur lui), puisque tous les sahabas (compagnons du Prophète) ont du se convertir à l’Islam, ou plutôt se re-convertir.

 

En effet, le Prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui) a dit : 

 

Chaque enfant naît selon la nature saine (Fitra), et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu, comme le bétail donne des petits, en voyez-vous naître amputés ?” (rapportée par Boukhari et Mouslim)

 

Sa parole “Tout enfant naît sur la saine nature (Fitra)” ne signifie pas que l’être humain né en connaissant  la religion et en adoptant la croyance de l’islam, car Allah (exalté soit-Il) dit dans sourate An nahl (les abeilles), verset 78 :

 

Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, complètement ignorants, et vous a donné l’ouïe, les yeux et le cœur, afin que vous soyez reconnaissants.

 

Les sens en est plutôt que sa nature originelle implique la connaissance et l’amour de l’islam, son acceptation et sa volonté de connaître la vérité. La fitra veut dire que l’être humain accepte naturellement l’appel à l’islam en grandissant sans enseignements à d’autres croyances.

 

Dans ce hadith, on comprend l’importance des parents dans la transmission des croyances et de la religion.

 

Se convertir à l’islam, s’est pour quelqu’un qui n’a pas eu de parents musulmans un acte de retour à sa condition naturelle, une re-conversion. 

 

La conversion à l’islam est un retour à votre condition naturelle, condition que tout être humain à la naissance, celle d’accepter l’adoration d’Allah (exalté soit-Il).

 

conversion masjid al haram

 

Qu’est-ce que la conversion à l’Islam?

 

Simplement, la conversion à l’islam marque le passage de la non croyance (kuffr)  à la croyance (imane) par la parole: 

 

Achhadou ana la ilaha illa Llah 

wa achhadou anna mohamadan rassoulou Llah 

J’atteste qu’il n’y a d’autres divinités dignes d’adoration sauf Allah,

 et que Mouhammad (que la paix et le salut soit sur lui) est son Messager.

 

C’est par cette parole qui contient une négation et une affirmation que l’on se convertit à l’Islam. 

 

La négation de toute forme d’adoration existante, et l’affirmation que seul Allah est digne d’adoration.

 

Se convertir à l’islam c’est une renaissance, la voie de la raison, le passage de la mort à la vie selon la parole d’Allah (exalté soit-Il) dans la sourate Al-baqara (la vache), verset 256:

 

Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.

 

Ce passage est primordial pour qui veut se convertir. 

 

L’explication de ses versets dans l’exégèse (tafsir) d’ibn Kathir nous permet de comprendre profondément le sens de la parole d’Allah (exalté soit-Il) et son message:

 

[Dieu fait connaître aux hommes qu’il dirige dans les chemins du Salut ceux qui cherchent à lui plaire. Il fait sortir Ses serviteurs croyants des ténèbres de l’incrédulité, de doute et de soupçon vers la lumière de la vérité claire, facile et éclatante. 

 

Quant aux incrédules, ils ont pour patron le Taghout – le démon- qui leur embellit le chemin de l’égarement et de l’ignorance, les déviant ainsi du chemin droit vers l’impiété et ils seront voués à l’enfer pour l’éternité.

 

On peut se demander pourquoi le mot «ténèbres» est au pluriel tandis que le mot «lumière» est au singulier? La réponse est que l’incrédulité comporte plusieurs branches, tandis que la lumière signifie la Vérité indivisible. 

 

Dieu le montre également dans ces versets: «Tel est, en toute droiture, Mon chemin, suivez-le donc. Ne suivez pas les chemins qui vous éloigneraient du chemin de Dieu. Voilà ce qu’il vous ordonne. Peut-être le craindrez-vous») [Coran VI, 153] et: «… et qui a établi les ténèbres et la lumière») [Coran VI, 1]]

 

Dans ce passage de l’exégèse d’ibn Kathir, on va s’attarder sur une parole importante pour qui veut se convertir: “On peut se demander pourquoi le mot «ténèbres» est au pluriel tandis que le mot «lumière» est au singulier? La réponse est que l’incrédulité comporte plusieurs branches, tandis que la lumière signifie la Vérité indivisible.

 

Se convertir à l’islam c’est accepter une seule vérité et en renier plusieurs qui est contenu dans la parole de chahada qui vous fait entrer dans l’islam.

 

Au pluriel: J’atteste qu’il n’y a d’autres divinités digne d’adoration

Singulier: Sauf Allah

 

C’est aussi une explication du passage des ténèbres à la lumière: à la re-conversion à l’islam, vous passer des ténèbres des nombreuses croyances, à la lumière d’une seule croyance: Allah (exalté soit-Il)est le seigneur l’unique digne d’être adoré.

 

comment se convertir à l'islam

 

 

Comment se convertir? 

 

La conversion à l’islam est un processus qui débute par des questionnements sur le sens de la vie, sur l’au-delà, sur l’existence de Dieu. C’est le processus de notre Prophète Ibrahim (que la paix soit sur Lui) qui a cherché son seigneur pendant des années avant de trouver la vérité. 

 

Comme dit plus haut, cela fait partie de la nature humaine à sa naissance (fitra) de rechercher son Créateur, son pourvoyeur, son Seigneur. C’est un processus tout à fait naturel.

 

La conversion à l’Islam valide cette quête et fait entré le converti dans un nouveau monde, celui de la lumière de l’adoration d’Allah.

 

La conversion à l’islam permet de valider ce processus de recherche de la vérité, en déclarant la seule vérité qui peut vous sauver: Allah est le seigneur et l’unique digne d’être adoré.

 

La première chose à faire pour se convertir est de faire les grandes ablutions (al ghusl). Ceci n’est pas une obligation et il y a divergences des savants sur cet acte, mais il est préférable de le faire.

 

Le cheikh Ibn ‘Uthaymîn, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit, lorsqu’on l’interrogea à propos de quelqu’un qui ne priait pas puis qui s’est repenti et du fait qu’il doive ou pas faire le ghusl s’il se remettait à prier :

 

« Celui qui est d’avis que le mécréant qui embrasse l’Islam a l’obligation de faire le ghusl est aussi d’avis que la personne qui se remet à prier a l’obligation de faire le ghusl. Quant à celui qui est d’avis que la personne qui embrasse l’Islam n’a pas l’obligation de faire le ghusl, il est aussi d’avis qu’il n’est pas non plus obligatoire de le faire pour la personne qui se remet à prier. Toutefois, il ne fait aucun doute qu’il lui est préférable de faire le ghusl afin de tenir compte de cette divergence et par acquit de conscience. »

 

En effet, il est préférable de faire les grandes ablutions pour être pur lors de la chahada et de la première prière.

 

Ensuite, c’est l’application du premier pilier de l’islam: la chahada, la double attestation:

 

Achhadou ana la ilaha illa Llah 

wa achhadou anna mohamadan rassoulou Llah 

J’atteste qu’il n’y a d’autres divinités dignes d’adoration sauf Allah,

 et que Mouhammad (que la paix et le salut soit sur lui) est son Messager.

 

Faut-il des témoins? Ce n’est pas obligatoire, Votre seul témoin étant Allah (exalté soit-Il), mais vous devez annoncer votre conversion aux autres musulmans, et faire constater votre islamité à au moins deux musulmans. 

 

Pourquoi? Car en vous convertissant vous devenez le frère ou la sœur de tous les musulmans du monde. Votre vie, vos droits et devoirs envers les musulmans changent, vos obligations, votre héritage, même votre enterrement changent.

 

En faisant constater officiellement par des associations musulmanes vous serez ainsi autorisé à faire le Hajj et la ‘Omra, étudier dans une université islamique partout dans le monde musulman.

 

Dome du Rocher

 

Les conditions de validation de la chahada

 

La science (al ‘ilm):

 

La connaissance de ce que vous dites. Comprendre la signification de cette parole et ses engagements. 

 

Allah (exalté soit-Il) dit dans la sourate Al Zukhruf (l’ornement) verset 86:

 

“Et ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui n’ont aucun pouvoir d’intercession, à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause.

 

Témoigné de la vérité, c’est-à-dire témoigner de l’unicité d’Allah (exalté soit-Il), faire la chahada en toute connaissance de cause. Comprendre exactement ce que l’on dit et le poids de ces mots lorsque vous les prononcer, surtout pour une conversion à l’islam.

 

La certitude (al yaqine):

 

Il ne faut pas avoir un once de doute, être totalement convaincu de cette parole est vérité, être totalement convaincu des conséquences qu’engendre une conversion à l’islam.

 

Allah (exalté soit-Il) dit dans la sourate al hujurat (les appartements), verset 15:

 

“Les vrais croyants sont seulement ceux qui ont foi en Allah et en Son messager, qui par la suite ne doutent point”

 

L’acceptation (al qaboul):

 

Il faut accepter tout ce qu’une conversion à l’islam engendre comme rejets et adorations, et ne pas accepter une partie de la religion et en rejeter une autre. Se convertir c’est abandonner toutes les anciennes adorations et en accepter qu’une seule. 

 

La résignation (al inqiyad):

 

Se résigner aux ordres d’Allah avec une intention pure, c’est-à-dire se soumettre entièrement à l’unicité d’Allah. Se convertir c’est se résigner à ce qu’il n’y est qu’une voie possible. 

 

La sincérité (as sidq):

 

Prononcer la chahada sans sincérité est un acte d’hypocrisie. Se convertir par hypocrisie est un acte grave et avec des conséquences terribles auprès d’Allah.

 

Allah dit dans le coran sourate al baqara (la vache), versets 8,9 et 10:

 

« Parmi les gens, il y a ceux qui disent : “Nous croyons en Allah et au jour du jugement dernier !” tandis qu’ils n’y croient pas. -Ils cherchent à tromper Allah et les croyants, mais ils ne se trompent qu’eux-mêmes et ils ne s’en rendent pas compte. -Il y a dans leurs cœurs une maladie, et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux pour avoir menti ».

 

L’intention pure (al ikhlas)

 

Se convertir à l’islam pour la satisfaction du Créateur de l’Univers, du Maître des 7 cieux et de la Terre, et du Maître du Jour du jugement dernier:  telle doit être l’intention pure.

 

La conversion à l’islam ne doit avoir pas cacher une volonté d’obtenir un bien d’ici-bas ou une quelconque intention cachée.

 

Le Prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui):

 

« Dieu a certes interdit l’Enfer à quiconque proclame qu’il n’est de dieu que Dieu, recherchant ainsi la satisfaction divine. » [Bukhari et Muslim]

 

 

L’amour (al houab)

 

La conversion à l’islam se fait par l’amour d’Allah. Adorer Allah seul c’est la meilleure preuve d’amour que vous puissiez montrer à votre Seigneur.

 

Mosquée du Prophète de Médine

 

Conclusion

 

La conversion à l’Islam n’est pas la fin d’un processus, mais le début d’un long chemin qui passe par l’apprentissage. Et parmi ces apprentissages, il ya deux catégories primordiales: l’apprentissages des actes d’adorations, et l’étude de la croyance (aqida)

 

les adorations

 

Allah (exalté soit-Il) dit dans sourate Ad dariyat (qui éparpillent) verset 56:

 

“Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.”

 

Ainsi se convertir vous oblige à des adorations envers Allah et nous vous conseillons d’apprendre à faire les ablutions, grandes (al ghusl) et petites (al woudou), la prière, la zakat et apprendre à jeûner. 

 

Apprendre à faire la différence avec les actes obligatoires issus du Coran ou de la sounna, comme le jeûne du mois de Ramadan, et les actes d’adoration surérogatoires, comme le fait de jeûner le lundi et le jeudi.

 

Il n’y a pas de secret, il va falloir apprendre. La conversion à l’islam vous ouvre les portes d’un monde nouveau que vous devez apprendre à connaître.

 

Nos conseils sont vraiment de se concentrer sur les actes d’adorations obligatoires et d’apprendre à les faire correctement, surtout la prière car c’est l’acte d’adoration le plus important.

 

D’après ‘Abdallah Ibn Qourt (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: 

 

« La première chose sur laquelle le serviteur sera jugé le jour de la résurrection est la prière, si elle est bonne les autres actes seront bons et si elle n’est pas bonne les autres actes ne seront pas bons ».

 

(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani)

 

La croyance (aqida): apprendre les 3 fondements 

 

Tout être humain sera questionné dans sa tombe: Qui est ton seigneur? Quelle est ta religion? Quel est ton prophète?

 

C’est ainsi que nous encourageons tout converti à apprendre les 3 fondements de la Religion. 

 

La connaissance d’Allah (exalté soit-Il): tout musulman doit apprendre à connaître son Seigneur, son Créateur, son Pourvoyeur de biens et de santé.

 

Si la question est posée Qui est ton seigneur, il doit répondre Allah (exalté soit-Il).

 

La connaissance d’Allah (exalté soit-Il) permet de mieux l’adorer.

 

La connaissance de la religion: C’est l’ensemble des connaissances des adorations et de la meilleure des manières d’adorer Allah.

 

il existe trois niveaux d’adoration : 

 

  • la soumission (Al islam), consistant à se soumettre à Allah sans rien Lui associer. Les cinq piliers de cette soumission représentent les cinq piliers de l’islam : attestation de foi, accomplissement de la prière, acquittement de la zakât, jeûne du mois de ramadan et pèlerinage pour celui qui le peut.  « al imân » (la foi) et « al ihssan » (l’excellence).  
  • La foi (Al imane), consistant à croire à six choses indiscutables, sans quoi le musulman ne peut être considéré comme musulman : la foi en Allah, aux anges, aux messagers, aux Livres qu’Il a envoyé, au Jour Dernier et au destin (qu’il soit bon ou mauvais). 
  • L’excellence (Al ihsan), consistant à adorer Allah comme si on Le voyait, car certes Lui nous voit à chaque instant. Par exemple : s’abstenir des péchés en public comme en privé. 

 

La connaissance de notre Prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui) est primordial pour l’aimer comme il se doit et suivre son exemple ainsi que celui des ses compagnons dans la croyance et l’adoration.

 

Apprendre la langue arabe et le Coran

 

Il est important d’apprendre la langue arabe pour lire, réciter et comprendre le Coran, la parole d’Allah. Aussi, les principaux textes religieux sont en langue arabe, et pour tout converti, apprendre la langue arabe n’est pas une option.

 

L’institut al dirassa se tient au côté de tous les convertis pour les aider à apprendre la langue arabe rapidement et facilement, ainsi que le Coran. Des professeurs francophones se tiendront à vos côtés pour vous enseigner les bases des adorations, et vous aider à comprendre le Coran à travers l’apprentissage de la langue arabe.

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Le mariage en Islam

fleurs de mariage

Le mariage en Islam

Hlel, fatha, à la mairie, à la salle, mariage sounna, mariage char’i, union libre, mariage au bled, polygamie… toutes ces noms et expressions font référence à un seul et même évènement: le mariage en Islam.

 

Il existe qu’un seul mariage en Islam, c’est le mariage char’i et sounna, c’est à dire le mariage pour Allah en suivant les règles de la charia d’Allah (ensemble des règles juridiques islamiques) et la sounna établie à travers les hadiths de notre Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

 

Pourquoi toutes ces expressions? Ce sont des innovations et inventions selon les cultures, les pays d’origine et les égarements des uns et des autres. Il y a aussi l’incompréhension et le manque de discernement entre l’acte de mariage en Islam, et les actes festifs qui l’entourent selon les coutumes des différentes contrées dans le monde.

 

Nous allons nous attacher à expliquer le mariage en Islam à partir des nos références: le Coran et la sounna de notre Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).


Qu’est ce que le mariage en Islam 

 

Le mariage en Islam est avant tout chose, avant d’être un acte sounna, un acte juridique, un acte d’amour, c’est un acte d’adoration!

Qu’est qu’une adoration? Tout ce qu’Allah aime et agrée, parmi les paroles ou les actes, apparents ou cachés.

Le saint Coran

Le mariage en Islam suit des règles différentes selon les écoles juridiques et les contrées dans le monde, mais il y a des éléments qui ne changent pas et qui suivent les règles établies par notre Prophète Mouhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui): les règles de la sounna qui valident le mariage en Islam.

 

Le mariage en Islam conclu l’union de deux personnes, pubères et responsables psychologiquement et juridiquement: une personne de sexe masculin et une personne de sexe féminin, au nom d’Allah, et en suivant la sounna de notre Prophète Mouhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). 

 

Nous verrons par la suite les 4 conditions nécessaires au contrat du mariage selon l’école malékite, école juridique majoritaire au Maghreb et en France.

 

Mais le mariage en Islam n’est pas seulement une union entre deux personnes de sexe différente, mais il est la base de la société islamique.

 

Pourquoi le mariage en islam est la fondation d’une société saine?

 

Car il apporte son lot de droits et de devoirs qui apportent un équilibre à la société: les droits et devoirs des époux entre eux, les droits et devoirs des parents et des enfants, les droits et devoirs en cas de divorce.

 

Tout est équilibré et encadré. Comme toute règle de la charia, le mariage en Islam apporte la justice à tous les intervenants et non la liberté de faire ce que l’on veut.

 

 

Que dit la sounna et les hadith sur le mariage en Islam ?

Le mariage en Islam est non seulement encouragée, mais il a été mis en avant par notre Prophète Mouhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) comme étant un acte faisant partie de la religion, et non pas juste un acte mondain.

 

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le mariage est ma sounna et celui qui ne pratique pas ma sounna ne fait pas partie de moi.

Mariez vous je serais certes fier que vous soyez la communauté la plus nombreuse parmi les autres communautés le jour du jugement.

Celui qui en a les moyens qu’il se marie et celui qui ne trouve pas de quoi se marier qu’il jeûne car le jeûne sera pour lui une protection ».

(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6807)

 

Lisez et relisez ce hadith de notre Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sur le mariage en Islam, il est d’une haute importance. Le mariage en Islam est une sounna de notre Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a expressément dit que celui qui ne la pratiquée pas ne faisait pas partie de lui.

 

Un autre hadith concernant l’importance du mariage en Islam dans la sounna:

 

D’après Ibn Mass-oûd (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Ô vous les jeunes ! Celui d’entre vous qui en a les capacités qu’il se marie car ceci va lui faire baisser le regard et est plus chaste pour le sexe. Et celui qui n’en a pas la capacité alors qu’il jeûne car le jeûne sera pour lui une protection »

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5065 et Mouslim dans son Sahih n°1400)

 

A travers les hadiths de notre Prophète, on peut voir que le mariage en Islam a une telle importance dans la sounna qu’il y a des injonctions directes à se marier et à marier les jeunes qui sont en capacité.

 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Si se présente à vous celui dont vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement alors mariez-le. Si vous ne le faites pas cela va entraîner le désordre sur la terre et une grande perversion ».

(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani)

 

Le mariage évite aux jeunes de s’adonner à la perversion, et ainsi répandre le désordre sur Terre. Le désordre ici dont parle notre Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), ce sont les multiplications des enfants nés sans unions, sans cadres juridiques, sans responsables légaux, ce qui entraîne un problème de justice terrestre. 

 

 

Ce hadith nous apprend aussi que la demande en mariage, la khitba, est un acte légiféré dans la sounna.

 

Le prophète a dit (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) :

«Que l’homme ne fasse pas de demande en mariage à une femme que son frère a déjà demandé».

(Rapporté par Al Boukhari & Mouslim)

 

Ce hadith indique que la demande en mariage est légiférée et permise au premier demandeur et qu’il est obligatoire d’observer son droit dans la demande.

 

De même que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a demandé en mariage ‘A’icha ainsi que Hafsa.

 


Les 4 conditions du mariage en Islam

 

  1. La présence d’un tuteur

 

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de mariage sans tuteur et le dirigeant est le tuteur de celle qui n’a pas de tuteur ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani)

 

La femme doit être représentée par un tuteur, qui peut être son père, son frère, si ils ne sont pas présents, son oncle paternel, sinon comme nous l’a dit notre Prophète, le responsable de la communauté dans laquelle vit la fille.

 

Pourquoi la présence d’un tuteur lors du mariage en Islam? Le tuteur est ici présent pour protéger la future épouse comme il est rapporté dans un hadith de notre Prophète.

 

 

  1. La présence de deux témoins

 

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de mariage sans tuteur et sans deux témoins justes ».

(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°7557)

 

Comme nous l’avons vu dans le hadith ci-dessus, le mariage en Islam ne peut être conclu sans la présence de deux témoins, qui doivent être des hommes de bonnes mœurs, c’est à dire qui ne sont pas connus pour être des menteurs ou voleurs notoires. Les témoins permettent la légalité du mariage en Islam, et peuvent être amenés à témoigner si une personne remet le mariage en cause, d’ou la présence de deux témoins de bonnes moeurs.

 

 

  1. Le consentement mutuel lors du mariage

 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « On ne marie pas la femme qui a déjà connu le mariage sans lui demander son ordre et on ne marie pas la femme vierge sans lui avoir demandé la permission ».

Ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Comment est sa permission ?

Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le fait qu’elle se taise (*) ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5136 et Mouslim dans son Sahih n°1419)

 

D’après Khansa Bint Khidham Al Ansariya (qu’Allah l’agrée), mon père m’a marié alors que j’avais déjà connu le mariage et j’ai détesté cela. Alors je me suis rendu auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a annulé le mariage.

(Rapporté par Boukhari )

 

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), une jeune fille vierge s’est rendue auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a mentionné que son père l’a mariée alors qu’elle détestait cela. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a donné le choix .

(Rapporté par Abou Daoud authentifié par Cheikh Albani)

 

Le mariage en Islam n’est pas valide si l’épouse ne donne pas son accord. Dans les hadiths précédents l’on se rend compte que notre Prophète à clairement annulé un mariage car la fille n’avait pas donné son accord, et a donné le choix à une autre de pouvoir annuler le mariage pour la même raison.

 

Tout ce qui se fait en dehors de cette sounna est un suivi de traditions et de coutumes qui n’ont rien à voir avec les règles du mariage en Islam.

 

la dot en islam

  1. La dot ou le mahr

 

Allah dit dans le Coran:

 “Et donnez aux épouses leur nihla, de bonne grâce. Si de bon gré, elles vous en abandonnent quelque chose, disposez en alors à votre aise et de bon cœur. “  (Coran, 4 : 4).

 

 Ibn Abbas dit que le terme ‘nihla’ utilisé dans ce verset signifie la dot.

 

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur mariage est celui qui est le plus facile ».

(Rapportée par Abou Daoud et authentifiée par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3300)

 

Le versement de la dot est l’une des conditions du mariage en Islam.

 

 

Le choix des époux: l’étape la plus importante du mariage en Islam

 

L’étape la plus importante du mariage en Islam ce n’est pas le choix de la date du mariage, le choix de la salle et des plats, mais bel et bien le choix de l’époux ou de l’épouse. Les savants de l’Islam ont, à partir de la sounna de notre Prophète, définit un certains nombres de caractéristiques à fuir chez un homme et une femme musulmane dans le cadre du mariage en islam.

 

 

Les 7 hommes à éviter

 

  •  Celui qui n’est pas musulman.

 

Allah a dit dans la sourate Al Baqara: « Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi. Certes un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous plaît. Ceux-là appellent vers le feu tandis qu’Allah vers le paradis et le pardon par sa permission ». sourate 2 verset 221

 

 

  •  Celui qui ne prie pas.

 

Si le chef de famille ne prie pas, qui ordonnera aux autres membres de la famille de prier? Surtout que beaucoup de savants d’accord pour dire qu’une personne qui ne prie pas volontairement et sorti de l’Islam.

La prière est la base de l’adoration et de la vie du musulman, il doit respecter ses horaires et son accomplissement.

 

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes entre un homme et l’association et la mécréance il y a l’abandon de la prière »

(Rapporté par Mouslim)

 

 

  •  Celui qui ne peut pas subvenir aux besoins vitaux

 

Le principal devoir du mari en islam est de subvenir aux besoins de son épouse. Or une personne oisive ou fainéante rencontrera des difficultés à subvenir aux besoins journaliers de sa famille. Ou encore pire celui dont la subsistance est haram. Allah ne donnera aucune baraka dans le cadre d’un mariage en islam si la subsistance du foyer provient d’une activité illicite.

 

 

  • Le dayouth

 

Le mot dayouth est l’homme qui n’a pas de jalousie vis-à-vis de sa famille. 

C’est -à -dire que le dayouth est un homme qui ne ressent pas de jalousie envers les femmes de sa famille et accepte le mauvais comportement.

Le dayouth ne protégera pas les femmes de son foyer des turpitudes et des dangers extérieurs qui les guettent.

 

D’après Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes à qui Allah a interdit le paradis: l’alcoolique, celui qui ne se comporte pas bien avec ses parents et le dayouth (*) qui admet la saleté dans sa famille ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani) 

 

 

  • Le pervers narcissique

 

Souvent un homme aux deux visages, doux à l’extérieur et tyrannique chez lui. Le problème de ces hommes, c’est que dans la cadre du mariage en Islam, ils vont utiliser la religion pour arriver à leurs buts.

 

  • L’égoïste

 

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa famille et je suis le meilleur d’entre vous avec sa famille et lorsque l’un d’entre vous meurt laissez le (*) ».

(Rapporté par tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani)

 

Le mariage en Islam repose sur l’altruisme et non l’égoïsme. Le mari doit propager l’entraide et le bon comportement au sein de son foyer et non juste penser à lui-même.

 

  • L’avare

 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure aumône est celle qui laisse de la richesse (*), la main la plus haute est meilleure que la main la plus basse et commence par ceux qui sont sous ta responsabilité ».

(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani)

 

Il ne convient pas au chef de famille musulman d’être avare. Souvent, il y a confusion entre modestie et avarice. La modestie est un comportement noble, qui tend vers le minimalisme et la vie simple. Quant à l’avarice, c’est une maladie psychologique qui empêche toute dépense.

 

les hommes et femmes à éviter lors du mariage en islam


Les 7 femmes à éviter

 

 

  • Al-Annânat – الأنانة

La femme qui se plaint tout le temps, et fait semblant d’être malade pour attirer l’attention sur elle.

 

 

  • Al-Mannânat – المنانة 

La femme qui vante toujours ses bienfaits et ses qualités. Elle ne sera jamais reconnaissante envers son mari.

 

 

  • Al-Hannânat – الحنانة 

La femme qui est trop attaché à sa famille et ses amis. Elle délaisse son foyer et son mari pour passer du temps avec sa famille et ses amis.

 

 

  • EL Kananah الكنانة ا  

La femme qui vente toujours son passé, ses origines, et qui ainsi dévalorise tout ce que fait son mari pour elle.

 

  • Al-Haddâqat – الحداقة

Le femme matérialiste. Elle ne vous aidera pas dans votre vie religieuse. Elle ne s’occupera pas de son foyer.

 

  • Al-Barrâqat – البراقة 

La femme narcissique qui passe trop de temps à son embellissement pour paraitre belle. Elle risque de ne pas s’occuper de son foyer et de tomber dans le tabarrouj, le fait de sortir dehors embellie et parfumé pour attirer le regard des gens.

 

  • Ash-Shaddâqat – والشداقة 

La femme qui parle énormément pour ne rien dire. Elle risque de divulguer les secrets de votre foyer et de vous embêter plus qu’autre chose.

 

 

conclusion

 

Pour résumer le mariage en islam en quelques mots:

 

Le mariage en Islam selon la sounna de notre Prophète est un acte d’adoration qui unie deux personnes de sexe opposées dans le but de se protéger soi-même et la société du désordre, en créant un foyer au sein duquel l’appel principal sera celui de l’adoration d’Allah.

 

Il y a des conditions juridiques à respecter pour que le contrat de mariage en islam soit valide, et ces conditions se trouvent dans la sounna de notre Prophète et ont été rapportés dans les hadiths.

 

L’acte le plus important dans le mariage en islam est le choix de l’époux ou de l’épouse, car il est fondamental à la pérennisation du foyer musulman et de la vie en bonne communauté.

Qu’Allah facilite à tout musulman et musulmane qui veut se marier. Amine!

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Comment obtenir un eVisa pour l’Arabie Saoudite?

e visa arabie saoudite

Comment obtenir un eVisa pour l'Arabie Saoudite?

Vous souhaitez visiter l’Arabie Saoudite? C’est une bonne idée. Le saviez-vous, depuis peu, il est possible d’obtenir un visa touristique appelé eVisa?

 

Ainsi, l’Arabie saoudite ouvre ses portes au monde grâce à son nouveau visa touristique. Vous aurez la chance de découvrir l’hospitalité chaleureuse du peuple saoudien, le riche patrimoine, la culture vibrante et les paysages diversifiés et époustouflants de l’Arabie saoudite.

 

Découvrez dans cet article comment obtenir le visa tourstique et le visa électronique –  eVisa pour visiter l’Arabie Saoudite.

 

 

1. Qu’est ce que l’eVisa ?

 

 

Comme nous le disions précédemment, l’Arabie saoudite ouvre ses portes au monde grâce à son nouveau visa touristique.

 

Par l’intermédiaire du portail en ligne rapide et facile à utiliser, les visiteurs internationaux de 49 pays éligibles peuvent demander un eVisa et découvrir l’hospitalité chaleureuse du peuple saoudien, son riche patrimoine, sa culture vibrante et ses paysages diversifiés et à couper le souffle; des montagnes d’Abha aux plages de la mer Rouge en passant par les sables mouvants du désert.

 

En fonction de votre nationalité, différentes options de visa existent, y compris l’e-Visa, le visa à l’arrivée et le visa consulat.

 

 

Combien de temps pouvez vous résider en Arabie Saoudite avec un eVisa?

 

L’eVisa  estun visa d’un an à entrées multiples, permettant aux touristes de passer jusqu’à 90 jours dans le pays. Il couvre les activités liées au tourisme et la Omra (à l’exclusion de la saison du Hajj) et exclut d’autres activités telles que celle-ci.

 

Au delà de cette période, vous devrez impérativement quitter le pays et pour un autre type de visa. Vous devrez donc voir avec l’ambassade du Royaume d’Arabie Saoudite de votre pays.

 

Il existe également d’autres types de visas selon l’objet de votre visite dans le pays tels que:

 

  • les visas d’affaires
  • les visas religieux pour faire exclusivement le hajj ou la Omra (délivré par des agences de voyage agrées)
  • les visas de résidence/permis de travail
  •  

Plus d’info concernant les visas: site des douanes saoudiennes.

 

 

2. Quels pays sont concernés par le visa touristique saoudien et l’eVisa ?

 

 

Vous pouvez demander l’obtention d’un eVisa si vous êtes titulaire d’un passeport de l’un de ses pays:

 

 

Amérique du Nord

 

  • Canada
  • Etat Unis

 

 

Europe

 

 

  • Andorre
  • Autriche
  • Belgique
  • Bulgarie
  • Croatie
  • Chypre
  • République Tchèque
  • Danemark
  • Estonie
  • Finland
  • France
  • Allemagne
  • Grèce
  • Pays Bas/ Hollande
  • Hongrie
  • Islande
  • Irlande
  • Italie
  • Lettonie
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Malte
  • Monaco
  • Monténégro
  • Norvège
  • Pologne
  • Portugal
  • Roumanie
  • Russie
  • San Marino
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Espagne
  • Suède
  • Suisse
  • Ukraine
  • Royaume Uni

 

 

Asie

 

 

  • Brunei
  • Chine (incluant Hongkong et Macao)
  • Japon
  • Kazakhstan
  • Malaysie
  • Singapour
  • Corée du Sud

 

Océanie

 

  • Australie
  • Nouvelle Zélande

 

 

Si votre pays ne figure pas dans la liste, contactez l’ambassade d’Arabie saoudite la plus proche.

 

 

 

3. Comment obtenir l’eVisa?

 

 

Avez-vous besoin d’un visa pour voyager et entrer en Arabie saoudite en tant que touriste?

 

 

Comme nous l’avons vu précédemment, à moins que vous ne soyez un Saoudien, ou un citoyen du CCG, vous aurez besoin d’un visa pour entrer en Arabie saoudite. En fonction de votre nationalité, différentes options de visa existent, y compris l’e-Visa, le visa à l’arrivée et le visa consulat.

 

 

Comment pouvez-vous obtenir un VISA touristique ?

 

 

Pour les citoyens des pays du groupe (A) titulaires d’un passeport délivré par ces pays (cités précédemment) et valable 6 mois; vous pouvez demander un eVisa sur la plate-forme saoudienne eVisa, demander un visa à l’arrivée à l’entrée dans le pays à l’immigration ou demander un visa de consulat avant votre voyage.

 

Le lien est disponible ici: visit.visitsaudi.com

 

Veuillez vous munir de votre passeport et d’une carte de paiement. Vous devrez payer des frais d’environ 120 – 130 euros selon les fluctuation des taux de changes.

 

Pour les citoyens des pays du groupe (B) (hors des 49 pays cités précédemment), les titulaires d’un visa américain, britannique ou Schengen valide peuvent demander le visa à l’arrivée.

 

 

Comment pouvez-vous obtenir un visa à l’arrivée?

 

 

Pour les pays du groupe (A) (49 pays cités précédemment), à votre arrivée en Arabie Saoudite, vous pourrez obtenir un visa à l’arrivée via des bornes électroniques ou aux comptoirs d’immigration.

 

Vous pourrez payer par carte de crédit. Veuillez prévoir d’apporter une carte de crédit qui fonctionne à l’international.

 

Pour les citoyens des pays du groupe (B) (en dehors des 49 pays cités précédemment), les titulaires d’un visa américain, britannique ou Schengen valide peuvent demander le visa à l’arrivée.

 

 

Que pouvez-vous faire avec un visa de visite?

 

 

Le visa de visite vous permet uniquement de participer à des activités liées au tourisme et de pratiquer la Omra. Il exclut toutes les autres activités, par ex. travailler et étudier ou faire le Hajj.

 

 

En savoir plus: la mosquée du Prophète saws à Médine

 

 

4. Quelles sont les conditions nécessaires à l’obtention de l’eVisa?

 

 

Quels sont les critères que vous devez remplir pour obtenir un visa de visite en Arabie Saoudite pour le tourisme?

 

 

Vous devez être âgé d’au moins 18 ans. Pour les voyageurs de moins de 18 ans, une personne de plus de 18 ans doit être votre tuteur lors de la demande de visa.

 

 

Quels documents devez-vous fournir pour un visa de touriste électronique?

 

 

Pour être éligible à l’eVisa et au visa à l’arrivée, vous devez:

 

  • Être citoyen de l’un des pays du Groupe (A).
  • Avoir un passeport de l’un des 49 pays cités précédemment
  • Avoir un passeport valable au moins 6 mois, sauf pour les citoyens des États-Unis, pour lesquels les demandes peuvent toujours être traitées quels que soient les mois restants jusqu’à la date d’expiration du passeport.

 

Les touristes des pays du groupe (B) doivent demander un visa de consulat auprès des ambassades et consulats saoudiens et doivent:
Avoir un passeport valable au moins 6 mois.

 

  • Preuve d’hébergement.
  • Billet de retour.
  • Preuve d’emploi.
  • Solvabilité financière / relevé bancaire.
  • Itinéraire de vol.
  • Compléter les informations personnelles; adresse du domicile.

 

Les touristes des pays du groupe (B) titulaires d’un visa américain, britannique ou Schengen sont exemptés des conditions ci-dessus et peuvent obtenir un visa à leur arrivée. Sachant que:

 

1) Le visa doit être valide.

2) Le visa doit être utilisé au moins une fois et doit avoir un cachet d’entrée du pays émetteur.

3) Les titulaires de visas touristiques ou commerciaux des États-Unis, du Royaume-Uni et de Schengen doivent arriver par avion et avoir voyagé sur l’une des compagnies aériennes nationales saoudiennes, telles que les compagnies aériennes SAUDIA, FLYNAS ET SAUDIGULF.

 

 

Quels documents ne sont pas requis?

 

 

Pour les citoyens des pays du groupe A (les 49 pays cités précédemment), le billet de retour et les documents de réservation d’hébergement ne sont pas nécessaires pour leur demande ou leur entrée en Arabie saoudite.

 

 

Devez-vous imprimer mon e-Visa à l’arrivée?

 

 

Vous n’aurez pas besoin de montrer une copie papier de votre eVisa, car votre visa sera connecté électroniquement à notre système. Cependant, nous vous recommandons de conserver une copie électronique stockée dans un appareil mobile.

 

 

Pouvez-vous postuler en tant que voyageuse seule?

 

 

Oui, les femmes sont autorisées à visiter l’Arabie saoudite en tant que voyageurs en solo.

 

5. Détails du visa touristique

 

 

 

Combien de temps pouvez-vous rester en Arabie saoudite en tant que touriste?

 

 

Le visa de visite à entrée unique pour le tourisme vous permet de rester jusqu’à un maximum d’un mois, tandis que le visa à entrées multiples vous permet de rester jusqu’à trois mois.

 

Si vous quittez le pays après la période ou la durée de votre visa, vous devrez payer une pénalité de 100 SAR par jour.

 

 

Combien de fois pouvez-vous entrer en Arabie saoudite avec mon visa?

 

 

Le visa touristique pour l’Arabie saoudite est valable un an avec plusieurs entrées.

 

 

Pouvez-vous demander une prolongation de mon visa de visite en Arabie saoudite pour le tourisme?

 

 

Le visa de visite ne peut être prolongé. Afin de continuer à visiter le Royaume d’Arabie Saoudite en tant que touriste, il est nécessaire de quitter le pays et de demander un nouveau visa de visite.

 

 

Quel est le processus si l’eVisa expire ?

 

 

Le visa de visite ne peut être prolongé. Afin de continuer à visiter KSA en tant que touriste, il est nécessaire de quitter le pays et de demander un nouveau visa de visite.

 

 

En savoir plus: les meilleurs sites à visiter à Médine

 

 

6. Le paiement du visa

 

 

 

Combien coûtera votre demande de visa de visite pour l’Arabie saoudite pour le tourisme?

 

 

Le coût d’un visa pour l’Arabie saoudite est de 440 SAR, hors TVA et frais de traitement pour tous les candidats. La répartition des frais est la suivante:

 

  • Frais de base de visa de 300 SAR
  • Frais d’assurance maladie de 140 SAR.

 

 

Quels modes de paiement électronique (carte de crédit / cartes de débit compatibles avec le commerce électronique) sont acceptés?

 

 

 

 

Les cartes Master Card, Visa, American Express, UnionPay et ApplePay sont acceptées.

 

 

Si votre demande de visa a échoué, pouvez-vous récupérer mes frais?

 

 

Le paiement n’est pas remboursable.

 

 

Quelles devises sont acceptées?

 

 

Pour l’e-Visa et le Visa à l’arrivée, les frais de visa doivent être payés par carte de crédit en riyals saoudiens.

 

 


 

Nous espérions que ce résumé concernant le visa touristique et l’eVisa vous permettra de bien comprendre cette nouvelle opportunité pour visister le Royaume d’Arabie Saoudite.

 


Cette article est maintenant terminé. Le Centre Al-dirassa propose des cours d’arabe, de coran et d’islam en ligne pour les non-arabophones. Si vous souhaitez rejoindre notre formation, contactez-nous.

 

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

La mosquée du Prophète à Médine | Masjid an Nabawi

La mosquée du Prophète à Médine | Masjid an Nabawi

Médine est la deuxième ville la plus sainte de l’Islam, après la Mecque. Aussi, il n’y a que deux mosquées dans le monde qui peuvent accueillir des millions de personnes.  La mosquée du Prophète à Médine en fait partie.

 

Située dans la belle ville de Médine, la mosquée du Prophète, également connue sous le nom de «Masjid-an-Nabawi», revêt une grande importance parmi les musulmans. Chaque année, de nombreux croyants venus du monde entier viennent dans cette ville sainte. Ainsi, ils ont l’intention visiter la mosquée du Prophète Mohammed (SAW).

 

 

Brève histoire de Masjid an Nabawi

 

L’un des événements les plus importants de l’Islam est la migration du Prophète (SAW) de La Mecque à Médine en 622 CE. A cette époque, le Saint Prophète (PSL) demanda aux disciples de l’Islam d’émigrer à Médine. En effet, les puissantes tribus de La Mecque commençaient à persécuter les musulmans afin d’empêcher la propagation de la religion. Cette migration appelée en arabe «hijra» marque le début du calendrier musulman.

 

Après la migration, le Prophète (PSL) commença à répandre l’islam dans la ville de Médine. Il rédigea la constitution de Médine et donna des directives appropriées aux résidents et aux musulmans qui avaient émigré de La Mecque. Médine alors devînt alors la base la plus importante de la communauté musulmane et jetta les bases de la propagation rapide de l’Islam.

 

Ici à Médine, le Prophète Mohammed (PSL) a également construit une mosquée à côté de la maison dans laquelle il résidait. Nous savons aussi que le «Masjid an Nabawi» est aujourd’hui le lieu de repos du Saint Prophète (SAW). La mosquée a ensuite été agrandie et est maintenant considérée de nos jours comme la deuxième plus grande après Masjid- al-Haram à La Mecque.

 

Jetons un coup d’œil à la brève histoire de la construction de la mosquée du Prophète.

 

 

· La fondation initiale

 

 

Le Prophète (SAW) refusa de prendre la terre qu’Il reçut encadeau de la part de deux frères orphelins afin d’ y construire la mosquée. Par conséquent, Abu Ayyub al-Ansari, un noble compagnon, paya l’achat de ce terrain. Il fallut environ 7 mois pour terminer la construction de la mosquée. Aussi, le Saint Prophète (PSL) lui-même prit part à sa construction. C’était une structure simple avec des murs de boue surélevés sur des fondations en pierre et mesurant pas plus de 30m sur 35 m. Pour protéger les fidèles de la chaleur, seule une partie de la mosquée avait un toit. Le toit était fait de troncs de palmiers dattiers et de branches coupées dans la cour.

 

Une zone ombragée dans la partie sud appelée «Ahl al-sufa» servait de refuge aux compagnons pauvres et sans-abri qui avaient besoin d’un logement. Sur le côté Est, il fit construire deux huttes pour que ses femmes restent. L’enceinte rectangulaire avait trois portes, ‘Bab Jibril‘ (Porte de Gabriel) à l’Ouest, ‘Bab al-Rahman‘ (La porte de la miséricorde) au Sud et ‘Bab al Nisa‘ (Porte des femmes) à l’Est . La mosquée du Prophète servait également d’école religieuse, de centre communautaire et de tribunal.

 

 

mosquée de médine

· Agrandissement de la mosquée

 

Du vivant du Prophète, le Masjid-an-Nabawi fut rénové deux fois. La deuxième fois étant sept ans après sa construction, qu’Il fit resautrer après le «Fath» (ouverture) de Khaibar. À ce moment-là, le nombre croissant de musulmans avait nécessité une augmentation de la superficie de la mosquée pour accepter davantage de fidèles. Outhman ibn Affan finança l’extension qui rendit la mosquée d’environ 50 x 50 mètres. La hauteur fut également portée à 3,5 mètres.

 

Les dirigeants Ommeyades et Abbasides effectuèrent des travaux d’expansion. En 707 CE. Al-Walid ibn Abd al-Malik fit démolir la structure et a ordonna de reconstruire une nouvelle mosquée plus importante à sa place. Cette construction  incorpora la tombe du Noble Prophète Mohammed (SAW) et la terre où résidait la famille du Prophète. Il est essentiel de noter que l’endroit entre la tombe du Prophète et son minbar est connu comme le «Jardin du Paradis», «Riyad al-Jannah ».

 

 

Le Prophète SAW a dit: « Ce qui est entre ma maison et mon mimbar est l’un des jardins du jardin. » (rapporté par l’imam Malik)

 

L’extension totale de la mosquée du Prophète fut été estimée à environ 2 369 mètres carrés. Pour la première fois dans la mosquée du Prophète, l’extansion pendant le règne d’Al-Walid bin Abdul-Malik comprenait la construction d’un mihrab creux et de minarets. Au total, quatre minarets, un dans chaque coin, furent construits ainsi que des terrasses sur le toit de la mosquée.

 

· Rénovations ultérieures

 

Aucune autre extansion n’a eu lieu après celle d’Al-Walid. En 654 AH, un incendie se déclara et endommagea la mosquée du Prophète. Les califes et le chef musulmans contribuèrent à payer la restauration. Le dernier calife abbasside Al-Musta’sim Billah envoya des ouvriers de Bagdad pour réparer la mosquée en 655 AH.

 

Plus tard en 886 AH, un autre incendie éclata ce qui détruisa le toit de la mosquée. À l’époque, le souverain égyptien, le Sultan Qaytbay, fit envoyer du matériel et des ouvriers pour la restauration. Ainsi, la mosquée fut à nouveau couverte en 888 AH. Il l’agrandit de 120 mètres carrés et, après son achèvement en 890 AH, elle ne nécessita plus d’agrandissement ni de reconstruction avant 387 ans. Cependant, des réparations et des rénovations furent nécessaires de temps à autre. Par exemple, le croissant au-dessus des minarets et de la tombe furent remplacés.

 

En 1265 AH (1849 après JC), le calife ottoman, Abdulmejid II, envoya une équipe d’architectes, d’ingénieurs, d’ouvriers, d’équipement et de matériaux pour restaurer et agrandir la mosquée du Prophète. Le projet dura treize ans. La pierre rouge de la montagne Al-Jamawat à l’ouest de Médine faisait partie des matériaux utilisés. Ces pierres furent utilisées pour la construction de colonnes, tandis que des murs en pierre de basalte noir furent construits.

 

Au cours du dernier mandat du roi Abdallah, la plus grande expansion eu lieu. Il commanda 250 parapluies ou ombrelles qui donneraient de l’ombre à plus de 800 fidèles sous chaque parapluie. Six pistes du côté sud de la mosquée furent ombragées pour protéger les piétons. Le premier groupe de parapluies mesure 14,04 mètres tandis que le deuxième groupe mesure 15,03.

 

 

Importance du Masjid an Nabawi

 

mosquée de médine

Ainsi, le «Masjid an Nabawi» fut d’une immense importance pendant la vie du Saint Prophète (PSL). Il permit à la communauté musulmane d’apprendre pacifiquement les enseignements de l’islam et de renforcer sa foi sans craindre d’être attaquée.

 

Au cours de la vie du Saint Prophète (PSL), la mosquée était une institution officielle où des questions importantes étaient discutées. Les musulmans faibles et pauvres de la communauté y trouvèrent un abri et le soutien du Saint Prophète (PSL). C’était un facteur d’union parmi les musulmans pendant sa construction qui encourageait la fraternité et formait les musulmans à travailler ensemble pour atteindre un objectif. La mosquée du Prophète (PSL) est rapidement devenu une plate-forme permettant aux étudiants l’enseignement du Saint Coran et servit d’école religieuse.

 

Aujourd’hui, la mosquée est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et quelle que soit l’heure, un croyant pourrait trouver la paix à la mosquée du Prophète. Notammant dans la partie appelée«Raudah».  Chaque année, les musulmans qui viennent accomplir le hajj ne peuvent résister l’envie de se rendre à la mosquée du Prophète en raison du type de lien qu’ils ressentent avec ce lieu. Ici en tant que croyant, vous vous sentez plus proche de votre Prophète (PSL). Vous vous sentez en sécurité avec la présence et l’aura du Prophète. Le Prophète (PSL) a dit dans un hadith célèbre:

 

«Ne vous préparez pas à un voyage vers une mosquée [pour gagner une récompense spéciale de prières] exceptés les trois mosquées suivantes : al-Masjid al-Haram, al-Masjid al-Aqsa et ma mosquée.» (Bukhari: n ° 1115)

 

Cela prouve en outre qu’en priant dans ces mosquées spécifiées, les musulmans recevront une récompense supplémentaire comme indiqué dans un autre hadith qui dit:

 

«Les récompenses pour avoir prié une prière dans la mosquée du Prophète sont égales à mille fois celles de prier ailleurs, la mosquée de la Mecque étant l’exception

 

Enfin, le Saint Prophète (PSL) demanda à un compagnon de lui faire une place assise pendant qu’il enseignait aux musulmans pendant des heures. C’est alors que le premier concept de minbar  fut introduit, qui était essentiellement un endroit spécial pour s’adresser aux fidèles. Le minbar a gagné un rang significatif dans toutes les mosquées.

 

Caractéristiques uniques de la mosquée du Prophète

 

Diverses caractéristiques uniques rendent la mosquée du Prophète extrêmement importante dans l’histoire islamique. Considérant que le Prophète Mohammed lui-même a construit la mosquée, elle a une valeur substantielle aux yeux de chaque musulman et indique que le Prophète croyait au travail acharné.

 

· 100x plus grande de taille que la mosquée d’origine

 

 

Compte tenu de la taille actuelle de la mosquée, elle est 100 fois plus grande que la structure d’origine. Même avec de nombreuses rénovations et constructions, la mosquée contient une section plus ancienne. La zone est mise en valeur par des piliers distinctifs et des éléments de l’architecture ottomane peuvent être observés dans sa conception.

 

· La chambre de Fatima (RA)

 

La chambre de Fatimah (RA) est toujours présente à l’intérieur du complexe, et de nombreux objets appartenant au Saint Prophète (PSL) ont été conservés dans la pièce. Cependant, pendant la première guerre mondiale, le commandant ottoman de Médine a fait déplacer de nombreux objets à Istanbul. Beaucoup de ces objets sont aujourd’hui exposés au palais de Topkapi.

 

 · L’emplacement de la mosquée

 

L’un des traits uniques de l’existence de cette mosquée est que le Prophète n’a pas décidé lui-même du lieu, mais qu’Allah l’a guidé à travers son chameau. Après la migration vers Médine, les musulmans croient que le Prophète s’installa là où son chameau s’arrêtera. L’endroit où le chameau s’est arrêté est le même endroit que nous connaissons maintenant sous le nom de Masjid-an-Nabawi.

 

Motivations des musulmans à prier dans la mosquée du Prophète

 

Le Masjid-an-Nabawi revêt une grande importance dans le cœur de chaque musulman. Il n’est pas surprenant que les musulmans prient et rêvent de l’occasion de venir visiter la mosquée du Prophète. Les bénédictions de prier dans cette mosquée sont plus significatives, et le sentiment de contentement arrive en effet à chaque présent dans la mosquée.

 

Ici, les musulmans sont obligés d’aller dans un état où ils réfléchissent à leurs actions antérieures et pensent à leurs choix de vie selon l’Islam. C’est parce qu’ils sont présents dans la mosquée de cet individu parfait dont la vie a été un exemple pour toute la communauté musulmane. L’endroit dédié à la prière a un rang supérieur, mais le fait que le Prophète lui-même ait prié à Masjid-an-Nabawi rend la prière encore plus spéciale. Les érudits musulmans  considèrent comme faisant partie de la Sunna d’y prier.

 

Prier ici rapproche le musulman d’Allah et la piété vous vient naturellement. Les musulmans peuvent libérer leur esprit de toute pensée corrompue ou maléfique qui pourrait prévaloir. Ici, vous vous concentrez sur la demande de pardon d’Allah pour vos erreurs et vos péchés. La mosquée est un symbole de la force de l’Islam et sa beauté imbattable représente l’influence de la religion.

 

En conclusion

 

Le Prophète (PSL) était un symbole d’excellence. Le Masjid-an-Nabawi joua donc un rôle crucial dans la protection de l’islam alors qu’il en était à ses débuts. La mosquée du Prophète a rendu justice, conseils et adoration aux fidèles et quelle meilleure façon de rendre hommage que de visiter la ville étonnante de Médine et d’offrir des prières au Masjid-an-Nabawi.

 

Ressentez-vous plus près de votre créateur et demandez le pardon d’Allah dans la mosquée du Prophète car cela garantira une expérience unique et enrichissante. La mosquée représente le message d’Allah sur l’égalité des hommes et des femmes devant s’acquitter de leurs responsabilités en tant qu’individus.

 

Nous espérons et prions que si vous n’avez pas encore été à la mosquée du Prophète, le moment viendra rapidement inch Allah.

 

 

En savoir plus: les meilleurs sites à visiter à Médine

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Qu’est ce que le Hajj et pourquoi est-il si important ?

qu'st ce que le hajj

Qu'est ce que le Hajj et pourquoi est-il si important ?

Le Hajj (également écrit parfois Hadj et appelé également en français le Grand Pélerinage) est le pèlerinage annuel à La Mecque que tous les musulmans capables sont censés accomplir au moins une fois dans leur vie. Environ deux millions de musulmans accomplissent chaque année le pèlerinage avant la crise saniataire de la Covid 19. C’es donc est un événement religieux des plus important dans la vie du musulman. Ils se déroule sur une période de cinq jours durant le dernier mois du calendrier islamique (lunaire).

 

Le Hajj est l’un des cinq piliers de l’Islam et est un événement sacré dans l’Islam. En état d’Ihram (état de sacralisation dans lequel les musulmans doivent entrer pour effectuer le pèlerinage) il est interdit aux musulmans de se livrer à des activités sexuelles, de se disputer, de se livrer à la violence et de se couper les cheveux et les ongles. Les musulmans doivent toujours rester calmes étant en d’Ihram en raison de l’importance religieuse que représente cet état, même lorsqu’ils sont épuisés par le voyage qu’ils entreprennent.

 

 

Pourquoi les musulmans font le Hajj ?

 

 

Le pèlerinage du Hajj est une obligation qui doit être accomplie au moins une fois dans la vie d’un musulman s’il en est capable. On croit également que le voyage permet aux musulmans d’effacer tous les péchés et d’effacer l’ardoise devant Allah (SWT). C’est le dernier des cinq piliers de l’Islam. Il représente donc  un accomplissement spirituel dans la vie du croyant.

 

En effectuant le Hajj, les musulmans retracent l’itinéraire suivi par le Prophète Muhammed (PSL) et les prophètes Ibrahim (AS) et Ismail (AS) avant lui, ainsi que le chemin que l’épouse d’Ibrahim (AS), Agar (Hajer en arabe) qui a parcouru sept fois le chemin entre les collines de Safa et Marwa  lorsqu’elle chercha de l’eau afin d’abreuver son fils mourant. Dans la croyance islamique, Allah (SWT) a créé une source qui continue de couler à ce jour. Cette source s’appelle Zamzam. Jusqu’à aujourd’hui cette source permet aux pélerins d’asouvir leur soif au sein de la Mosquée Sacrée de la Mecque.

 

 

La Mecque et la Kaaba

 

 

 

Ainsi, l’un des cinq piliers de l’islam au cœur de la croyance musulmane, le Hajj est le pèlerinage à La Mecque que chaque musulman doit faire au moins une fois dans sa vie s’il en est capable. C’est l’événement le plus spirituel qu’un musulman expérimente, observant des rituels dans les lieux les plus sacrés du monde islamique.

 

La Mecque est le lieu de naissance du prophète Mohammed. Le sanctuaire (Haram) là-bas avec la Ka’ba est le site le plus saint de l’Islam. En tant que telle, c’est une destination profondément spirituelle pour les musulmans du monde entier ; c’est le cœur de l’Islam.

 

Au cœur du sanctuaire de La Mecque se trouve la Ka’ba, le bâtiment en forme de cube qui, selon les musulmans, a été construit par Abraham et son fils Ismaël. C’est à La Mecque que le prophète Mohammed a reçu les premières révélations au début du 7ème siècle.

 

Les musulmans n’adorent pas la Kaaba, mais c’est le site le plus sacré de l’Islam car il représente la maison métaphorique de Dieu et l’unité de Dieu dans l’Islam. Les musulmans pratiquants du monde entier font face à la Kaaba lors de leurs cinq prières quotidiennes.

 

Par conséquent, la ville a longtemps été considérée comme un centre spirituel et le cœur de l’Islam. Les rituels impliqués avec le Hajj sont restés inchangés depuis ses débuts, et il continue d’être une entreprise religieuse puissante qui rassemble les musulmans du monde entier, sans distinction de nationalité ou de secte.

 

Même avant l’islam, La Mecque était un important lieu de pèlerinage pour les tribus arabes du nord et du centre de l’Arabie. Bien qu’ils croyaient en de nombreuses divinités, ils venaient une fois par an adorer Allah à La Mecque. Pendant ce mois sacré, la violence était interdite à la Mecque et cela a permis au commerce de prospérer. En conséquence, La Mecque est devenue un important centre commercial. La révélation de l’Islam au prophète Mohammed (d. 632) a restauré l’ancienne religion du Dieu unique au peuple arabe et a transformé La Mecque en la ville la plus sainte du monde islamique.

 

Que ce passes-t-il durant le Hajj ?

 

 

 

Le grand pèlerinage – Hajj a lieu pendant le mois de Dhul Hijjah, le 12ème et dernier mois, et commence deux jours avant l’Aïd ul-Adha (la grande fête de l’Aïd) et pendant les trois jours de la fête du sacrifice. Cela signifie que le Hajj dure cinq jours au total.

 

Le premier jour du Hajj, un petit pèlerinage (Omra) a lieu à La Mecque. C’est à ce moment que les musulmans reviennent sur les pas d’Agar entre deux collines – c’est après avoir fait le tour de la Kaaba, le bâtiment situé au centre du Masjid al-Haram qui est la mosquée la plus importante de l’Islam. Avant d’arriver à La Mecque, certains musulmans choisissent de visiter Médine où se trouve le tombeau du Prophète Muhammed (PSL). La journée se termine par une nuit dans la vallée de Mina.

 

Le deuxième jour du Hajj voit les pèlerins se diriger vers le mont Arafat où ils passeront l’après-midi. Ils graviront également la colline, Jabal al-Rahma, où le Prophète Muhammed (PSL) a prononcé son dernier sermon. Plus tard dans la journée, au coucher du soleil, les musulmans se dirigeront à environ 9 kilomètres à l’ouest de la plaine d’Arafat jusqu’à Muzdalifa – et bien qu’il soit possible de prendre un bus, beaucoup choisissent de parcourir cette distance à pied.

 

Au cours des trois derniers jours du Hajj, coïncidant avec l’Aïd ul-Adha, les musulmans tournent autour de la Kaaba une dernière fois, jettent des pierres (ramassées le long de la promenade vers Muzdalifa) à Mina et retirent l’Ihram (l’tat de sacralisation où les musulmans entrent effectuer le pèlerinage). Les hommes aussi se rasent la tête et les femmes coupent une mèche de cheveux en signe de renouveau. En plus d’achever le pèlerinage du Hajj au cours des trois jours de l’Aïd ul-Adha, les musulmans procéderont à l’abattage rituel du bétail et distribueront des parts de viande aux pauvres, conformément à la tradition islamique.

 

 

Qui peut aller au Hajj ?

 

 

Dans l’Islam, il est obligatoire pour tout musulman physiquement capable, sain d’esprit et financièrement capable de faire le Hajj au moins une fois dans sa vie de l’effectuer. Ceux qui terminent le pèlerinage généralement ajoute le titre de Hajji à leur nom.

 

Hajj se traduit de l’arabe par « avoir l’intention de voyager », donnant ainsi son nom au pèlerinage. Il n’y a aucune obligation pour les enfants d’entreprendre le Hajj car ils ne sont pas encore considérés comme majeurs, de la même manière que tous ceux qui n’ont pas atteint l’âge de la puberté n’observent pas le jeûne du Ramadan. Tout en disant cela, les enfants peuvent participer au Hajj avec leur parent/tuteur et les récompenses du pèlerinage seront accordées à l’enfant.

 

 

Est ce qu’une femme peut accomplir seule le hajj sans Mahram ?

 

 

Le ministère du hajj a officiellement autorisé en 2021 les femmes de tous âges à faire le pèlerinage sans parent masculin (Mahram), à condition qu’elles aillent en groupe.

 

 

Quelles sont les dates du hajj en 2022 ?

 

En 2022, le Hajj devrait commencer le jeudi 07 juillet et se terminer le mardi 12 juillet au soir, inch Allah. L’annonce du début du mois de dhull Hijja est annoncé par le s autorités du Royaume d’Arabie Saoudite après observation de la nouvelle lune.

 

Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit, cependant, on ne sait pas dans quelle mesure il sera viable pour un grand nombre de musulmans de voyager pour le Hajj cette année – tout comme le pèlerinage de 2021 a également été affecté. Les musulmans devraient consulter les conseils de voyage de l’Arabie saoudite, ainsi que les conseils de leur propre pays d’où ils viendront. Le gouvernement de l’Arabie saoudite a déclaré que seuls ceux qui ont reçu un vaccin seront autorisés à voyager pour le Hajj.

 

hajj 2022

 

Pourquoi le Hajj est-il si cher ?

 

 

Chaque année, le Hajj devient cher. Les gens économisent de l’argent pendant des années afin d’atteindre l’Arabie saoudite. Mais chaque année, de nombreuses personnes ne peuvent pas le faire à cause de dépenses hors de portée. Pourquoi donc?

 

Le Hajj dans l’ancien temps

 

Avant 1950, le Hajj n’était jamais une aventure coûteuse. Chaque pèlerin apportait ses propres affaires et il n’y avait pas de dépenses élevées. Les gens vivaient dans des tentes autour de La Mecque. Mais avec le temps, les choses ont changé. Le gouvernement saoudien a déclaré facturer des frais de visa et les gens ont construit des bâtiments autour du Haram. De cette façon, la location d’espace a commencé, qui est maintenant une entreprise lucrative à La Mecque. Il existe des centaines d’hôtels qui proposent un service d’hébergement. De plus, autrefois, chaque pèlerin devait abattre lui-même son animal. Maintenant, tout le système est organisé. Chaque pèlerin paie les frais d’abattage.

 

 

Hajj de nos jours

 

Maintenant, tout est organisé. Les pèlerins n’ont jamais à se soucier de quoi que ce soit. Ils n’ont qu’à venir et tout est prêt. Lorsqu’ils atterrissent sur le sol saoudien, leur transport se fait directement à l’aéroport. Après avoir atteint les hôtels, qui sont déjà réservés à l’avance, ils ont un repas servi à juste titre. Pendant tout le temps du Hajj, un pèlerin peut demander une chose, et elle est facilement disponible pour lui. En cas d’urgence médicale, des équipes de médecins sont présentes. De plus, les hôpitaux sont parfaitement préparés à tout. Mais toutes ces installations ne sont jamais gratuites. Le gouvernement saoudien doit organiser et embaucher des gens pour cela, ce qui a un prix. C’est pourquoi le gouvernement saoudien doit faire payer les pèlerins.

 

 

Les raisons du coûteux Hajj de nos jours

 

Il y a plein de raisons. Mais je vais en décrire quelques-unes progressivement. Donc, vous pouvez continuer à lire.

 

 

Augmentation du nombre de pèlerins

 

 

Chaque année, le nombre de candidats au Hajj augmente. Les personnes qui n’en ont jamais eu l’occasion l’année dernière postulent cette année. Mais le nombre de places est limité. Le gouvernement saoudien autorise un nombre fixe de personnes dans chaque pays. C’est pourquoi les gouvernements de ces pays augmentent les coûts du Hajj.

 

 

Dépréciation de la monnaie internationale

 

Chaque pays a le même problème. La monnaie se déprécie chaque année progressivement. Si le Hajj coûtait 4 000 euros l’année dernière, alors en raison de la dépréciation, il deviendra plus cher de quelques centaines d’euros cher cette année. De plus, la monnaie de chaque pays doit être échangée contre du riyal saoudien, qui augmente chaque année. C’est pourquoi les prix du Hajj augmentent même si les autres prix restent les mêmes. Mais d’autres prix augmentent également, ce qui fait peser une lourde charge sur le pèlerin.

 

 

Augmentation des prix du loyer à La Mecque

 

Chaque pèlerin doit séjourner dans une chambre, qui est un espace loué. Les exploitants d’hôtels doivent payer un loyer aux propriétaires. Et chaque propriétaire augmente le prix du loyer chaque année, ce qui augmente les frais de réservation d’hôtel et d’autres services. De plus, lorsque le temps du Hajj arrive, chaque hôtel augmente les frais afin de gagner plus, ce qui augmente le coût global du Hajj.

 

 

Augmentation des prix des transports

 

Les pèlerins doivent profiter du transport pendant le Hajj, qui est fourni par les opérateurs de voyage. Chaque année, les entreprises de transport augmentent les tarifs, ce qui augmente le coût global. Mais il y a encore une chose. Le luxe des voyages a également augmenté. Désormais, chaque pèlerin veut les meilleurs bus et des trajets confortables, qui sont également plus chers.

 

 

Augmentation du coût de guides

 

Chaque groupe de pèlerins a besoin d’un guide pour l’orientation du Hajj qui dit renseigne les pèlerins. Chaque année, les guides augmentent leurs frais de service, ce qui affecte le coût du Hajj.

 

 

Augmentation des billets de vols aériens

 

Les compagnies de transport aérien augmentent les tarifs des billets d’avion lorsque le Hajj arrive. Chaque année, ce processus augmentent et ne diminuent jamais. Par conséquent, le coût global du Hajj augmente chaque année.

 

Nous avons décrit pourquoi les prix du Hajj deviennent chers. Si vous souhaitez effectuer le Hajj, vous devez le faire dès que possible. Sinon, vous obtiendrez des prix plus élevés chaque année. Peut-être, il viendra un temps où le Hajj sera devenu inabordable pour la majorité des pèlerins. malheureusement.

 

 

En savoir plus: guide de voyage: les meilleurs endroits à visiter à Médine

 


 Nous souhaitons à vous rappeler que le centre al dirassa est un institut privé spécialisé dans l’enseignement de la langue arabe, du Coran et de l’Islam via Skype ou Zoom aux non arabophones.


 

 

 

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Tomes de Médine | livres à télécharger pour apprendre l’arabe

Tomes de Médine | livres à télécharger pour apprendre l'arabe

Les Tomes de Médine est une méthode d’enseignement de la langue dispensée par l’Université Islamique de Médine, en Arabie Saoudite.  Afin de comprendre pourquoi les tomes de Médine sont la méthode la plus populaire dans le monde pour apprendre l’arabe, découvrons quelques aspects importants les concernant. Tout d’abord savez-vous où ont-ils étaient préparés et pourquoi ?

 

L’université Islamique de Médine – الجامعة الإسلامية بالمدينة المنورة

Les tomes de Médine comme leur nom l’indique, est la série d’enseignement de la langue arabe pour les non-arabophones développée au sein de l’institut d’enseignement de la langue arabe de l’Université Islamique de Médine.

 

L’Université Islamique de Médine a été créée en 1961 après la publication un décret royal.  C’est principalement une université d’enseignement des sciences islamiques telles que la Charia, le Coran, les fondements de la religion et les sciences du hadith.

 

L’Université Islamique de Médine est une institution de dimension internationale dont les objectifs sont les suivants :

 
  • Communiquer le message universel de l’Islam au monde entier à travers l’enseignement universitaire et la formation de prédicateurs étrangers afin d’appeler à l’Islam.
  • Inculquer et développer l’esprit islamique et approfondir la religiosité.
  • Préparer, traduire, publier et encourager la recherche scientifique dans le domaine des sciences islamiques.
  • Éduquer les musulmans du monde entier et former des universitaires spécialisés dans les sciences islamiques.
  • Compiler et préserver le patrimoine islamique, le vérifier et de le publier.
  • Établir des liens scientifiques et culturels avec les universités, organismes et institutions scientifiques du monde entier.
 

L’université Islamique de Médine se veut donc être un phare islamique mondial de premier plan en matière de connaissances et de développement.

 

Parmi la particularité de l’Université islamique de Médine est qu’elle a une section destinée aux étudiants étrangers. Ainsi, l’université offre une bourse d’étude aux étudiants étrangers couvrant les frais universitaires, un logement et une aide financière permettant de couvrir les dépenses de la vie courante.

 

Si vous êtes intéressé pour vous inscrire à cette université, il n’est plus nécessaire de vous rendre sur place. En effet l’inscription se faire directement et uniquement en ligne sur la page du site officiel d‘inscription à l’université de Médine.

 

L’institut pour l’enseignement de l’arabe aux non arabophones

 

Les tomes de Médine est donc une série de livre d’enseignement de la langue arabe. Elle est dispensée par l’institut pour l’enseignement de l’arabe aux non arabophones de l’Université de Médine.

 

La vision de l’institut est qu’il soit une référence internationale distinguée dans les études linguistiques, la culture islamique, la recherche scientifique, la préparation et la formation des apprenants et des enseignants à l’enseignement de l’arabe à des locuteurs non arabophones. Ses objectifs sont les suivants :

 
  • Être pionnier dans l’enseignement de l’arabe à des locuteurs non arabophones afin de diffuser la langue arabe et la culture islamique dans le monde et de fournir aux étudiants les compétences nécessaires qui leur permettent de maîtriser la langue arabe.
  • Être un centre d’excellence dans la préparation, la traduction et la publication de recherches linguistiques scientifiques.
  • Mener et encourager des recherches et des études scientifiques spécialisées.
  • Mettre en œuvre des programmes scientifiques et des programmes d’études supérieures et organiser des conférences internationales et locales.
  • Former des professeurs de langue arabe pour des locuteurs non arabophones et développer leurs expériences scientifiques et pratiques.
  • Préparer et développer des programmes d’enseignement de l’arabe aux locuteurs non arabophones, des méthodes d’apprentissage et de l’enseignement, et mener et encourager des recherches et des études spécialisées dans ce domaine.
  • Offrir une préparation linguistique pour les étudiants de l’Institut à rejoindre les collèges de l’université islamique de Médine. Ainsi, les étudiants boursiers admis à l’université obtiennent une préparation linguistique leur permettant de poursuivre leurs études dans les collèges de l’Université Islamique de Médine en langue arabe. L’institut fournit donc aux étudiants des compétences linguistiques qui leur permettent de parler l’arabe et de communiquer avec les autres.

Les tomes de Médine

 

Comme nous l’avons vu, les tomes de Médine ont été élaboré dans un institut spécialisé de l’enseignement de l’arabe aux étudiants boursiers non arabophones qui sont admis à l’Université de Médine. En effet, les cours de l’université étant dispensés en langue arabe, les non arabophones profitent d’une période étendue de deux ans au sein de l’institut d’enseignement de la langue arabe afin d’apprendre et de se perfectionner en langue arabe.

 

La série des Tomes de Médine est élaborée sur quatre niveaux. Elle couvre l’ensemble des compétences linguistiques requises pour être bilingue en langue arabe à l’issue de leur apprentissage. Ainsi, elle commence d’un niveau débutant pour se terminer avec un niveau avancé voir bilingue.

 

La série des Tomes de Médine vise également au-delà de l’acquisition des compétences linguistiques telles que la grammaire, la conjugaison, l’expression orale, la lecture, le vocabulaire et la syntaxe arabe, des compétences plus larges.

 

Ainsi, les Tomes de Médine offre la possibilité de découvrir et d’apprécier la culture arabe et islamique. En effet, elle permet d’apprendre le Tawhid, la jurisprudence islamique, le l’exégèse du Coran, le hadith, la vie des compagnons du Prophète P.S.L, la vie des Prophètes, ou encore l’histoire des califes bien guidés.

 

Comme vous pouvez le comprendre, la série des Tomes de Médine vous permettra si vous l’étudiez, d’acquérir le savoir fondamental en langue arabe mais également une connaissance générale mais nécessaire du champs lexical religieux islamiques.

 

Par conséquent, si vous êtes intéressé pour étudier les Tomes de Médine, le centre al Madina vous propose de télécharger gratuitement la collection complète des tomes de Médine ici :

   

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Tome 4

  Télécharger plus de livres pour apprendre l’arabe    

 Nous souhaitons à vous rappeler que le centre al dirassa est un institut privé spécialisé dans l’enseignement de la langue arabe, du Coran et de l’Islam via Skype ou Zoom aux non arabophones.

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Guide de voyage – Les meilleurs sites à visiter à Médine

la mosquée du Prophète à Médine

Guide de voyage - Les meilleurs sites à visiter à Médine

Dans l’Islam, les musulmans considèrent Médine – Al Madinah comme la deuxième ville la plus sainte après La Mecque. C’est une ville exceptionnellement paisible et magnifique. L’histoire islamique l’appelle la «Cité du Prophète». En effet, c’est là que le Prophète Mohamed (PSL) s’est réfugié après avoir émigré de La Mecque. Il (PSL) y a vécu, a construit sa mosquée, a commencé de nombreuses traditions islamiques, a combattu des batailles cruciales et s’est finalement reposé. Ainsi, il ne fait aucun doute que c’est le meilleur site à visiter à Médine.

 

Quiconque visite cette ville ne veut pas la quitter à cause de son amour et de son respect pour le Saint Prophète (PSL). En effet, Il offre à chacun la sérénité, et l’on peut ressentir Son influence et Son histoire (PSL) à chaque coin de cette ville.

 

Cette ville d’Arabie saoudite accueille des millions de pèlerins et de touristes toute l’année. Elle est riche de l’histoire et de l’archéologie de l’islam, offrant un large éventail de sites à visiter et de choses à faire. Ainsi, pour rendre votre voyage plus mémorable, nous avons enrôlé les meilleurs sites pour visiter Médine.

 

La meilleure façon de voir Médine est de faire un tour à bord du bus à arrêts multiples de Médine, qui commence et termine son voyage à la tour de l’horloge du Masjid An Nabawi. Lorsque vous faites un tour dans ce bus, vous pouvez également écouter le guide audio en 16 langues. Ainsi, il vous guidera sur l’histoire et les faits lorsque vous visiterez chaque lieu.

 

 

1. Al-Masjid An Nabawi

 

 

L’une des deux mosquées au monde pouvant accueillir un million de fidèles est le«Masjid an Nabawi». Personne ne peut ignorer cette magnifique mosquée. Son incroyable dôme vert attire des millions de personnes du monde entier. En effet, cette mosquée ouvre ses portes toute l’année et ne ferme jamais ses portes aux musulmans. Par conséquent, aller à cette mosquée est le rêve de chaque croyant, et avoir la chance de la visiter n’est rien de moins qu’une bénédiction.

 

La mosquée de Médine est importante pour les musulmans car il s’agit de la mosquée du Prophète Mohamed (PSL) et abrite son dernier lieu de repos. En plus, ce n’est pas seulement une mosquée mais c’est aussi le berceau de nombreuses traditions islamiques et événements historiques. Ainsi, des millions de pèlerins la visitent pendant qu’ils accomplissent le Hajj et la Omra. Même après cela, d’innombrables adorateurs du monde entier viennent ici pour prier en raison de sa signification indéniable.

 

 

la mosquée du Prophète à Médine

 

 

Tous les musulmans souhaitent prier ici au moins une fois dans leur vie. Prier au Masijd An-Nabawi s’accompagne d’innombrables récompenses et bénédictions. Même si il y a de nombreuses mosquées à Médine, prier à la mosquée du Prophète (PSL) est la plus grande réalisation pour un musulman. Selon Jabir (R.A), le prophète (PSL) a dit:

 

«Une prière dans ma mosquée vaut mieux que mille prières ailleurs, sauf la mosquée sacrée, et une prière dans la mosquée sacrée vaut mieux que cent mille prières ailleurs.» (rapporté par ibn Majah)

 

En savoir plus: l’importance du Masjid an Nabawi

 

 

2. Jannat-al-Baqi – le cimetière d’al Baqi

 

 

 

Aussi connu sous le nom de «Jardin du Ciel», Jannat-al-Baqi est célèbre pour être le lieu de repos de la famille bénie du Prophète Mohamed (connue sous le nom d’Ahl-al-Bayt). C’est aussi le premier cimetière islamique de Médine situé près du Masjid An Nabawi.

 

Le petit-fils du Prophète Mohammad (PSL), Hasan Ibn Ali (R.A), se repose à al Baqi. Certains musulmans croient que c’est aussi le lieu de repos de Fatima Zahra (R.A), fille bien-aimée du Prophète Mohamed (PSL). C’est aussi le lieu de repos de grands érudits tel que l’Imam Malik (qu’Allah Lui fasse miséricorde).

 

3. Masjid-Quba – la mosquée de Quba

 

 

 

Lorsque le Saint Prophète Mohamed (PSL) a migré de La Mecque à Médine, il posa les fondations de la mosquée de Quba. Il s’agit donc de la première mosquée de l’histoire de l’islam bâtie par le Prophète (PSL). C’est la raison pour laquelle cette mosquée occupe une place unique dans le cœur des musulmans.

 

C’est l’un des meilleurs sites à visiter à Médine. C’est une belle mosquée qui a une énorme importance islamique car la Sounna du Prophète (PSL) l’a mentionné à de nombreux points. En outre, la récompense que vous obtenez après avoir exécuté 2 Rakats surrérogatoires – Nafl dans cette mosquée équivaut à exécuter la Omra. En effet, le Prophète a dit:

 

«La Salat au Masjid Quba est comme la Omra.» (rapporté par At-Tirmidhi)

 

 

4. Jabal-Ouhoud – le mont d’Ouhoud

 

 

Ce mont est situé à sept kilomètres au nord de Médine, où la célèbre bataille d’Ouhoud a été menée. Cette bataille a une grande valeur dans l’histoire islamique.

 

Les martyres de la bataille sont enterrés au pied du mont Ouhoud, y compris Hamza l’oncle du Prophète (PSL). Outre son histoire, ce mont a tellement de beauté à offrir à la ville de Médine qu’elle accueille des millions de visiteurs.

 

 

la Mosquée d'Ouhoud à Médine

 

 

5. Musée de Médine

 

 

C’est l’un de plus anciens musées de Médine, le tout premier en fait. Auparavant, c’était une ancienne gare sous le règne ottoman; converti en ce musée étonnant. Ceux qui aiment la calligraphie et l’art historique adoreront les chefs-d’œuvre exposés dans ce musée.

 

Ce musée représente l’histoire de l’islam de la meilleure façon possible, et chacun doit visiter cet endroit lors de sa visite à Médine. Il y existe des galeries visuelles, des images rares et des collections archéologiques de Médine. Vous aurez la chance de voir au moins 2000 artefacts qui présentent le riche patrimoine islamique. Divers travaux calligraphiques et écritures anciennes sont également conservés ici. C’est l’un des meilleurs sites à visiter à Médine.

 

Une autre grande chose dont vous serez témoin dans la collection de ce musée sont les modèles qui montrent l’évolution complète du Masjid-an-Nabawi et la disposition de l’intérieur de sa tombe scellée. Il existe également un mahmal ottoman noir et rouge original daté de 1792. Il s’agit d’un palanquin cérémoniel du hadj.

 

 

6. Bibliothèque du roi Abdul Aziz

 

 

 

Située à l’ouest du Masjid-an-Nabawi, cette bibliothèque est célèbre pour sa large gamme de livres sur tous les sujets, nouveaux ou anciens.

 

Elle contient la précieuse réserve des copies écrites du Saint Coran, des manuscrits patrimoniaux, ainsi que des manuscrits sur différents aspects de la science et du savoir.

 

Vous trouverez ici des livres imprimés par une ancienne imprimerie sur pierre. La librairie fut considéré comme un bâtiment vedette à l’époque du roi Faisal. Ceux d’entre vous qui aiment découvrir et explorer de nouveaux faits doivent visiter cette bibliothèque.

 

 

7. Masjid-al-Qiblatain – la mosquée des deux Qibla

 

 

Qiblatain est la duel en arabe du mot «Qibla», qui signifie «direction de la prière». Cette mosquée a deux directions, l’une fait face à La Mecque et l’autre est au-dessus de l’entrée. Cette mosquée est énorme et d’une beauté exceptionnelle.

 

 

La mosquée des deux qibla à Médine

 

 

Cet endroit a une grande importance dans l’Islam parce que le Prophète Mohamed (PSL) a reçu l’ordre d’Allah (SWT) de changer la direction de la prière – Qibla du «Masjid-al-Aqsa» à Jérusalem à la «Kaabah» de la Mecque. Par conséquent, le nom Qiblatain signifie deux directions de prières.

 

 

8. Ancien Bazar de Médine

 

 

l’un des meilleurs pour faire du shopping est le vieux marché de Médine. Aucune visite n’est complète sans y faire du shopping. Le vieux bazar est le marché le plus célèbre de Médine.

 

Ce marché est toujours bondé et animé car il propose un large éventail de choses que vous pouvez acheter.

 

De 1€ à 1000€, vous pouvez trouver des produits de toutes les gammes de prix ici. Les gens y achète principalement de l’or, des parfums, des cadeaux, des souvenirs, etc., d’ici.

 

 

9. Jardin de Salman al Farissi

 

 

Le jardin de Salman al Farissi (le Perse)  est situé près de Quba. C’est le jardin où il travaillait jusqu’à ce que le Prophète Mohamed (PSL) lui obtienne sa liberté. Salman al Farissi était un compagnon éminent du Prophète Mohammad (PSL).

 

Nous vous recommandons de vous visitiez cet endroit pendant que vous serez à Médine.

 

 

10. Jabal Sela – la montagne de Sela

 

 

 

Jabal Sela est l’endroit où la «bataille de la tranchée» a été effectuée en l’an 5A.H, ce qui a donné une victoire importante aux musulmans. Il y a six mosquées célèbres à cet endroit, ce qui en fait un lieu incontournable de Médine.

 

 

11. Champ de bataille de Badr

 

 

monument des martyrs à Badr

 

C’est ici que s’est déroulée la bataille de Badr. C’était la première grande bataille menée par les musulmans en l’an 2 A.H. Cette bataille a une grande importance dans l’histoire islamique parce que seuls 313 musulmans se battaient contre une armée de 1000 Quraish. Les musulamns gagnèrent la bataille de Badr avec l’aide d’Allah.

 

 

12. La tombe d’Aminah R.A.

 

Aminah R.A. fut la mère de notre Prophète Mohamed (PSL). Aussi, sa tombe est située à Abwa, près de Médine. Un grand nombre de pèlerins et de touristes visitent sa tombe chaque année.

 

 

13. L’esplanade de Quba

 

 

C’est la zone autour du Masjid Quba, un endroit idéal pour se promener et découvrir différentes boutiques. Les gens aiment visiter cette esplanade ici pendant la nuit et explorer tous les magasins ou simplement s’y promener.

 

 

14. Saqifa Bani Saeda

 

 

Saqifa Bani Saeda était un bâtiment couvert à Médine qui appartenait au clan des Bani Saeda. Auparavant, cette tribu était utilisée par des personnes célèbres pour faire éclore des complots ou planifier des vols.

 

Cet endroit a de l’importance dans l’histoire de l’islam car après la disparition du prophète Mohamed (PSL), le premier événement politique a eu lieu ici. Lors de cet événement, Abou Bakr (R.A) a été choisi comme premier calife et chef de la communauté musulmane. Aussi, au cours de cet événement, Ali (R.A) et ses compagnons effectuèrent les cérémonies d’enterrement du Saint Prophète (PSL).

 

 

En dehors de tous ces endroits, il y a de nombreuses mosquées dans cette ville sainte où vous pouvez offrir des prières lors de votre visite à Médine. Ces mosquées et leur signification sont les suivantes:

 

 

Masjid Al BuhayrMasjid As-Sajdah

 

 

Dans cette mosquée, le Prophète Mohammad (PSL) a offert deux rakah et a observé une prosternation prolongée. «Sajdah» est le mot arabe pour dire  «prosternation». C’est pourquoi cette mosquée est également appelée «Masjid Sajdah».

 

 

Mosquée Bani Haram

 

 

Elle est situé dans la vallée du mont Sela. Il y a une grotte à proximité de cette mosquée où le Prophète Mohamed (PSL) a reçu une révélation d’Allah (SWT) et a offert des prières.

 

 

Mosquée Abou Bakr Siddiq – Masjid Abou Bakr

 

 

 

C’était la maison d’Abou Bakr R.A. Sa maison a été démolie et transformée en cette mosquée. C’est pourquoi il s’appelle Masjid Abou Bakr.

 

 

La mosquée de Baghala – Masjid Baghala

 

C’était là où résidait Banu Zafar, et maintenant cet endroit s’est transformé en mosquée. L’important à propos de cette mosquée est qu’il y a une pierre à proximité portant la trace du sabot de la jument du Saint Prophète Mohamed (PSL)

 

 

Masjid Fadih

 

 

Le Prophète Mohamed (PSL) a offert des prières ici pendant le siège de Bani Nadir. Cette mosquée est nommée d’après l’incident d’Ayyoub Ansari (R.A) et ses compagnons lorsqu’ils buvèrent du vin. En effet, le Fadih est le vin dérivé des dattes. Après cela, Allah SWT révéla le verset de l’interdiction des intoxicants. Ainsi cette mosquée marque cet incident.

 

 

Mosquée al AhzabMasjid al Fath

 

 

Aussi connu sous le nom de «Masjid al Ahzab». C’est là que le Prophète Mohamed (PSL) a fait des supplications pendant trois jours lorsque les ennemis se rassemblèrent lors de la bataille des coalisés et attaquèrent Médine. Une tranchée a été creusée pour contrer l’attaque. Avec les prières du Prophète (PSL), Allah accorda la victoire aux musulmans.

 

 

Les ruines du Masjid Darrar

 

 

Cette mosquée a été construite par des musulmans qui se sont alliés avec des non-musulmans et des juifs de Médine. Le but était de faire des plans pour causer des tords aux musulmans. Le Prophète (PSL) a ordonné de détruire et de brûler cette mosquée pour protéger les musulmans. Ainsi, les ruines de cette Mosquée sont toujours présentes pour que les gens puissent s’y rendre et en apprendre davantage sur l’histoire.

 

 

15. Les déserts de Saleh

 

 

 

Désert de Salih en Arabie Saoudite

 

Ce désert est l’un des plus beaux endroits d’Arabie saoudite, où se trouvent plusieurs grottes et tombes gigantesques. Ainsi, vous y trouverez des inscriptions et des dessins datant de l’antiquité sur ces tombes et grottes comme celle de Madain Saleh.

 

En raison de la beauté et du caractère unique de cet endroit, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Si vous allez à Médine, votre voyage sera incomplet sans visiter ce désert. Cet endroit est magnifique et riche en histoire et donne une sensation de tranquillité lorsque vous y visitez.

 

Conclusion

 

Avec autant de sites importants à visiter à Médine, vous pourriez en manquer quelques-uns, mais c’est pas de souci. Ainsi, quel que soit le nombre de sites sur lesquels vous vous rendez, vous ressentirez  de paix , de tranquillité et de la fierté une fois que vous vous y renderez.

Qu’Allah nous donne à tous la chance de visiter Médine. (Amine).

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Histoire religieuse de la langue arabe

Histoire religieuse de la langue arabe

Comprendre une langue et comment elle se propage d’une région et d’une culture à une autre est quelque chose qui peut être étroitement lié à l’histoire de la religion dans la même région.

 

L’arabe correspond certainement à ce concept puisque son histoire est si étroitement liée à l’histoire de l’islam.

 

En repensant à cette histoire, nous pouvons voir comment la langue est, en fait, la seule chose que tant de régions, de sociétés et de cultures avaient en commun. Alors que les cultures individuelles avaient des coutumes, des traits, des traditions et des habitudes variés, la langue était un point commun important.

 

Aujourd’hui, on peut dire que le monde arabophone moderne est le produit des traditions orales, de la langue et de la foi, toutes liées entre elles.

 

En fait, il y a tellement de chevauchements ici qu’il peut être difficile de voir l’histoire religieuse de l’arabe sans voir tout le reste avec elle. Alors, allons dans l’histoire et voyons comment la langue a évolué au fil des ans et pourquoi elle est aussi une partie si importante de l’histoire religieuse.

   

La poésie arabe

   

Certains des premiers exemples d’arabe écrit que nous connaissons sont des poèmes, et à ce jour – au moins un peu – la poésie reste un élément important de la langue et de la culture.

 

À l’époque préislamique, le poète était en quelque sorte une célébrité et avait certainement beaucoup d’influence – tout cela à cause de la façon dont ils utilisaient la langue.

 

Lorsque Muhammed – que la paix soit sur Lui – propagea la foi islamique à La Mecque, les attentes concernant la langue du message qu’il apportait avec lui allaient naturellement être très élevées. C’est pourquoi la précision du langage est si importante dans le Coran.

 

Et comme la poésie et la récitation vont de pair, cela montre également à quel point les aspects écrits et oraux d’une langue étaient importants pour la culture et la religion dès le début.

 

histoire de la langue arabe et du coran

La langue dans le Coran

   

Alors que l’arabe standard moderne est la forme la plus courante de la langue utilisée aujourd’hui, l’arabe coranique (ou l’arabe classique ou littéraire) est nécessaire pour vraiment comprendre la langue du Coran.

 

Le Coran est écrit dans les formes les plus élevées de prose arabe, et quand il a été introduit dans la région, il a commencé à changer et à influencer les cultures, les croyances et les langues des sociétés de la région.

 

Bien sûr, c’est bien plus qu’une belle forme de langage. Les mots et les phrases ont répondu à toutes les attentes les plus élevées et ont montré aux lecteurs que le message venait vraiment d’en haut.

 

Cela ne veut pas dire que tous ceux qui ont lu le Coran ont été immédiatement convertis et que les adeptes du Prophète étaient peu nombreux au début. Il y avait même ces détracteurs qui n’avaient que des choses négatives à dire.

 

Avec le temps, cependant, les mots contenus dans le Coran allaient avoir une influence incalculable sur toute la région.

    En savoir plus: Comment apprenez-vous l’arabe coranique et en quoi cela aide-t-il?  

Il ne s’agit pas seulement de lire

   

Les mots du Coran ont été transmis aux disciples de Muhammed – que la paix soit sur Lui –  qui ont alors immédiatement commencé à les apprendre par cœur afin qu’ils puissent également réciter les mêmes passages à d’autres.

 

C’est une tradition qui se perpétue encore aujourd’hui.

 

Le Coran n’est pas destiné à être lu avec désinvolture. Il est censé être adopté complètement. (Ce qui pourrait être l’une des raisons pour lesquelles l’étude du Coran en arabe peut améliorer vos compétences linguistiques.) Il y a des gens aujourd’hui qui mémorisent le livre entier, ce qui peut leur gagner une distinction particulière dans la culture.

    l'arabe et son histoire religieuse  

Le lien entre la religion, la culture et la langue à travers l’histoire

   

Dans la religion, les mots sont la façon dont nous nous connectons et comprenons les concepts spirituels. Ils sont utilisés dans la prière et le culte, et cela nous aide même à aller au-delà des points théologiques et philosophiques des doctrines et à comprendre un peu plus la langue que nous parlons et ce que les mots signifient vraiment.

 

Comprendre la langue originale dans laquelle le Coran a été écrit permet également d’éviter les interprétations erronées et les malentendus de significations importantes.

 

Cela ne veut pas dire que ces mots n’ont pas de sens personnel, mais cela exigera également une meilleure compréhension de la langue dans laquelle ils sont écrits. Cependant, en même temps, il est très important de comprendre toute la grammaire et la syntaxe utilisées dans le Coran pour éviter d’extrapoler des significations qui ne sont pas voulues.

 

Depuis des centaines d’années, l’arabe a transmis des idées et des concepts intellectuels, juridiques, sociaux, scientifiques et religieux dans toute la région. Il est essentiel de vraiment comprendre le Coran qui, à son tour, peut aider un apprenant à mieux comprendre la langue.

    En savoir plus: quelques faits amusants concernant la langue arabe    

Cette article est maintenant terminé. Le Centre Al-dirassa propose des cours d’arabe, de coran et d’islam en ligne pour les non-arabophones. Si vous souhaitez rejoindre notre formation, contactez-nous.


Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.

 
 

Guide pratique pour acheter les dattes de Médine

Guide pratique pour acheter les dattes de Médine

Avez-vous déjà entendu parler des dattes de Médine?

 

Qui n’aime pas la douceur et le caractère gluant des délicieuses dattes? Presque tout le monde l’aime, non? Ce fruit fantastique ne fait pas que vous dire:

 

«Je ne peux pas m’empêcher d’en manger»,

 

mais il regorge de nutriments essentiels qui procurent des centaines de bienfaits pour la santé du corps humain.

 

Contrairement à tout autre fruit, la datte se présente sous toutes les formes, tailles et goûts. Nous pouvons dire que la santé se trouve sous toutes les formes et de toutes les tailles. De plus, les dattes douces et sèches ont une spécialité unique.

 

Que vous soyez un amoureux des dattes ou même si vous ne l’êtes pas et que vous souhaitez simplement en manger pour ses bienfaits pour la santé, vous devriez envisager d’acheter des dattes de Médine. Ces dattes sont mondialement connues pour leur goût et leur variété. La deuxième ville la plus sainte de l’Islam offre aux pèlerins lors du Hajj et de nombreuses dattes qu’ils prennent comme cadeau pour leurs proches.

 

Donc, si vous êtes à Médine ou prévoyez de voyager, nous sommes sûrs que vous ne pouvez pas revenir sans acheter des dattes à Médine.

 

Mais de nombreuses questions peuvent vous venir à l’esprit, par exemple:

 

où acheter des dattes de haute qualité à Médine?

 

Comment identifier les différentes dates?

 

Comment identifier de la datte d’Ajwah?

 

Pour répondre à vos questions, nous avons rassemblé toutes les informations utiles sur les dates de Médine. Mais d’abord, vous devez savoir quelle est la raison de la popularité des dattes de Médine?

 

 

les dates de Médine

 

 

 

 

 

Pourquoi les dattes de Médine sont-elles célèbres?

 

 

L’une des raisons frappantes pour lesquelles les dattes de Médine sont célèbres est qu’elles sont l’aliment de base en Arabie saoudite. Les habitants les utilisent comme ingrédient standard et principal dans leurs plats.

 

Les musulmans considèrent ce fruit comme un élément essentiel de leur alimentation. De plus, au mois de Ramadan, les musulmans mangent des dattes tout en rompant leur jeûne tous les soirs.

 

Une autre raison pour laquelle les dattes de Médine sont célèbres, est que l’Arabie saoudite est le deuxième producteur de dattes au monde.

 

Si nous egardons dans l’histoire islamique, les dattes étaient la nourriture préférée du Prophète Mohammed (paix soit sur lui). Il s’en nourissait quand il  rompait son jeûne.

 

La datte est connue sous le nom de «tamr» et le palmier dattier est connu sous le nom de «nakhl» en arabe. Ces mots sont mentionnés dans le Coran plus que tout autre fruit sur terre, ce qui signifie qu’ils sont étroitement liés à l’Islam et à son histoire. Cela signifie que l’importance des dattes est ancrée dans la culture arabe et islamique depuis des milliers d’années.

 

Quels sont les différents types de dates disponibles à Médine?

 

 

La diversité des dattes de Médine est incomparable. Donc, si vous êtes prêt(e) à les acheter, vous devez connaître les types de dattes avant de les obtenir. Ce guide vous aidera à acheter les dattes en fonction de vos besoins et choix personnels.

 

Aussi, les gens ont différents types de considération avant d’acheter les dattes. Ils mesurent la date en fonction de la qualité et du goût, ce qui est juste. Il existe 10 principaux types de dattes largement disponibles à Médine.

 

 

 

1.     Ajwah

 

 

 

 

En ce qui concerne les dattes de Médine, l’Ajwa est en tête de liste. Cette datte est célèbre parce que le Messager d’Allah (PSL) l’aimait.

 

Elle a une combinaison de sécheresse et de douceur, ce qui donne de la douceur lorsque vous le mangez. En outre, ce fruit a des propriétés curatives et médicinales. Dans un hadith, le Prophète (PSL) a dit que:

 


‘Prendre des dattes Ajwa le matin protège un humain de la magie et du poison jusqu’au soir de la journée.’ (Sahih Bukhari, Hadith #663, 664, 672)


 

 

L’Ajwah a des propriétés médicinales élevées et est considérée comme la meilleure de toutes les dattes. C’est une datte savoureuse et aussi coûteuse par rapport aux autres dates de Médine. Très riche en fibres et autres nutriments essentiels, l’Ajwah pourrait en effet devenir un complément sain à votre petit-déjeuner.

 

 

Comment identifier les véritables dattes Ajwa?

 

 

Si vous voulez acheter l’Ajwah, vous souhaitez sûrement acheter datte véritable. Voici la technique infaillible que vous pouvez utiliser pour identifier l’Ajwah d’origine. Regardez attentivement les dattes au moment de l’achat.

 

 

  • Il y a de fines lignes blanches présentes sur la vrai Ajwah, tandis que l’imitation / copie du fruit n’en a pas.
  • Recherchez également la petite datte douce et fraîche lors de l’achat de l’Ajwah. Les vieilles dattes sont rugueuses à toucher et pourraient être infectées par les vers.
  • Vous pouvez manger les dattes en demandant au vendeur si vous trouvez des un morceau bruns en recrachant les dattes; ccela veut dire quelles ne sont pas de bonne qualité.
  • Pour éviter toute imitation, vous pouvez demander à un ami arabe d’identifier la vraie date Ajwah.

 

 

2.     Medjoul

 

 

 

Ce type de fruit de datte est largement disponible à Médine. Elles sont communément appelées «dattes joyau de la couronne» ou «dattes molles» en raison de leur position hissée: froissées et séchées à l’extérieur et collantes et sucrées à l’intérieur.

 

Les dattes sont généralement classées comme sèches, molles ou semi-sèches en fonction de leur goût et de leur texture. Cependant, les dattes molles sont généralement considérées comme de haute qualité car elles sont plus difficiles à cultiver et nécessitent plus de soins car les insectes et les oiseaux peuvent facilement les endommager.

 

La chose étonnante à propos des dattes Medjoul: elles ont un goût de caramel. Quand vous mangez, il est difficile de croire que vous mangez juste une datte. Donc, si vous êtes un amateur de caramel ou de chocolat, vous pouvez les remplacer par le caramel sucré et profiter des avantages nutritionnels et des propriétés curatives.

 

 

les dates

3.     Safawi

 

 

De couleur noire foncée et de forme longue / moyenne, les arabe l’appellent «dattes Safawi». Ces dattes sont assez similaires aux dattes Ajwah mais seulement en termes de délicatesse et de goût. La datte Safawi est facilement disponible à Médine car le palmier de Safawi est connu pour sa croissance rapide.

 

Cette date est le meilleur type après l’Ajwah, et la demande pour ce produit en Arabie saoudite augmente chaque jour. Les habitants en mangent pour renforcer leur immunité et améliorer leur santé.

 

4.     Sukari

 

 

La Sukari a une pulpe douce fraîche et une couleur or blonde. Sur le marché, elles sont pour la plupart récoltées tard, puis séchées plus tard.

 

Ces dattes sont consommées humides, et ce sont les seules dates humides qui sont récoltées avant qu’elles ne sèchent. Cependant, le contrôle de la température maintient la fraîcheur.

 

À Médine, les dattes sont chères mais incroyablement délicieuses en goût. Vous pouvez les conserver facilement dans le congélateur pendant plus longtemps.

 

 

5.     Anbarah

 

 

Ce type de datte est le favori des Arabes en raison de sa chair molle, de sa grande taille et de sa petite graine. C’est l’une des dates les plus chères de Médine. Comme tout autre fruit traditionnel, elles sont sucrées et riches en protéines. Mais sa couleur est rouge foncée et elles sont généralement de forme rectangulaire.

 

Cependant, elles ne sont pas aussi délicieuse que les autres dattes. Elles sont chers en raison de leur apparence et de leur odeur. En raison de leur arôme et de leur beauté incroyables, les gens les achètent comme cadeau pour leurs proches.

 

 

6.     Sakey

 

 

La datte Sakey est un autre type de dattes délicieuses. Avec la forme d’un cylindre épais, ce fruit a le bord plat d’un rouge jaunâtre souligné.

 

Elle est généralement consommée fraiche lorsque le fruit est jaune et consommé lorsqu’il est de couleur brune, c’est-à-dire lorsqu’il est mûr. La datte Sakey est douce et remplie d’excellents nutriments. Il ne faut pas la conserver trop longtemps dans votre congélateur.

 

 

7.     Khudry

 

 

Ce sont quelques-unes des dattes les plus exportées en raison des prix raisonnables et de sa fraîcheur. Ces fruits sont doux et foncés de couleur brune. De nature extrêmement douce, ridée et sèche.

 

Outre la douceur, ces dattes sont disponibles en petites ou grandes tailles. Alors, si vous voulez vous rafraîchir et vous dynamiser, essayez la datte Khudri! Cependant, le seul inconvénient est qu’elles manquent de fibres par rapport aux autres dates.

 

 

8.     Mabroum

 

 

 

Vous cherchez à stocker des dattes pour une période plus longue sans perdre le goût? C’est l’une des variantes commerciales des dattes arabes disponibles à Médine.

 

Elle a bon goût comme toutes les autres dattes traditionnelles mais pas si sucré. Cependant, le prix est un peu plus cher que les autres. Elle peut être conservée dans un environnement frais et humide.

 

 

9.     Khlas

 

 

Khlas est l’un des cultivateurs de palmiers les plus populaires d’Arabie saoudite. Cette datte est réputée pour son niveau de douceur, qui n’est ni si élevé ni si bas.

 

Elle convient à la plupart des personnes, y compris les patients diabétiques. Riche en fibres et en vitamines, cette datte offre un goût tropical de fruits de datte.

 

10. Khidri

 

 

La texture douce et moelleuse, comme n’importe quel bonbon mou à la peau rouge ou marron foncé.

 

Vous obtenez des avantages dans ce fruit que vous n’obtiendrez dans aucun bonbon rempli de sucres et d’arômes artificiels.

 

Cette datte regorge de fibres et a beaucoup plus à offrir que les autres valeurs nutritives des dattes.

 

 

palmier de dattes

 

 

Les avantages des dattes de Médine

 

 

·        Riches en fibres

 

 

Les dattes sont particulièrement réputées pour leur teneur en fibres. Obtenir la bonne quantité de fibres est essentiel pour votre santé globale. Il y a généralement 7 grammes de fibres dans chaque fruit de 3,5 onces, ce qui signifie que l’ajout de dattes à votre alimentation pourrait être un moyen facile de surmonter la carence en fibres dans le corps.

 

Fondamentalement, les fibres peuvent améliorer votre santé digestive globale en prévenant la constipation. Elles favorisent également les moments intestinaux quotidiens en contribuant à la formation de selles.

 

 

·        Riches en potassium

 

 

Les dattes ne sont pas seulement riches en fibres, mais elles sont également enrichies en potassium. Il y a 20% de potassium RDI (Apport diététique recommandé) dans les dattes.

 

Ce nutriment aide votre rythme cardiaque à rester régulier. En outre, il permet aux muscles et aux nerfs de se contracter.

 

 

·        Riches en magnésium

 

 

Habituellement, les dattes contiennent 14% de magnésium RDI dans chaque fruit. Le magnésium présente de nombreux avantages pour le corps humain, car il régule la fonction musculaire et nerveuse, la pression artérielle, la glycémie et contribue à la formation de protéines osseuses.

 

 

·      Riche en autres nutriments vitaux

 

 

Les dattes sont un super aliment. Chaque portion contient 277 calories, 75 grammes de glucides, 2 grammes de protéines, 18% des RDI en cuivre, 5% des RDI en fer et 15% des RDI en manganèse.

 

 

·        Combat le diabète

 

 

Vous vous demandez peut-être comment la douceur peut vous aider à lutter contre le diabète? Oui, les dattes peuvent améliorer la production d’insuline et ont diverses propriétés qui peuvent aider à réduire l’absorption du glucose par l’intestin. C’est ainsi que les dattes peuvent aider à réduire le risque de diabète.

 

 

les dates du marché

 

Où acheter les dattes à Médine ?

 

 

Trois endroits sont connus pour la vente de dattes:

 

 

1.     Le marché de la mosquée de Qouba

 

 

 

Vous parlez de dattes de haute qualité et sans mentionner le marché de la mosquée de Qouba?

 

Ce marché est derrière la mosquée de Qouba, et vous pouvez acheter tous les types de dattes d’ici à des prix raisonnables.

 

 

2.     Le marchés aux dattes de Médine

 

 

Il s’agit du marché central aux dattes de Médine connu sous le nom de «Souq Al Tumour». C’est un vieux marché et il est toujours en fonction.

 

Cet endroit est devenu une attraction importante pour les étrangers / pélerins car les dates de Médine sont célèbres dans le monde entier.

 

Cet endroit a toutes les 150 variétés de dattes arabes, qui sont vendues et exportées dans le monde entier.

 

Les dattes ici ont le meilleur goût et la qualité supérieure. Vous pouvez trouver ce marché en marchant à quelques distances du Masjid-an-Nabawi.

 

 

3.     Masjid-an-Nabawi

 

 

 

La mosquée du Prophte  (Masjid-an-Nabawi) est également un endroit célèbre pour les achats de la datte.

 

Il y a de nombreux stands près de cette mosquée offrant des dattes de haute qualité aux gens. Cependant, vous devez être conscient de l’identité de la datte et vérifier la qualité avant d’acheter les dattes de Médine.

 

Achetez des dattes en ligne!

 

Une des méthodes pratiques pour acheter des dattes de Médine sans y aller est d’acheter en ligne. Donc, si vous voulez profiter du goût inoubliable des dattes de Médine, vous pouvez consulter Amazon.

 

En effet, les dattes sont un fruit sain que vous devez inclure dans votre alimentation. Vous pouvez remplacer le sucre par les dattes et les recettes complémentaires comme les smoothies, les plats sucrés, le thé et tout ce qui nécessite de la douceur.

 

Cependant, si vous voyagez à Médine, vous pouvez certainement ajouter des dattes à votre liste d’achat car cette ville arabe propose les meilleures dattes du monde. J’espère que vous avez maintenant suffisamment d’informations sur l’historique de la datte, les types et où vous pouvez acheter des dattes abordables et de qualité à Médine.

 


Cette article est maintenant terminé. Le Centre Al-dirassa propose des cours d’arabe, de coran et d’islam en ligne pour les non-arabophones. Si vous souhaitez rejoindre notre formation, contactez-nous.


 

Réservez votre cours d’essai gratuit

 

Vous voulez enfin savoir lire le Coran, discuter en arabe avec vos enfants, et étudier l’islam sans passer par la traduction.

 

30 minutes gratuites offertes avec ton professeur égyptien diplômé.